MANGA COMICS CITY Forum Index

MANGA COMICS CITY
Tu as une âme de geek ? Alors ce forum est fait pour toi. N'attends plus, viens nous rejoindre.

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

JoJo's Bizarre Adventure
Goto page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
 
Post new topic   Reply to topic    MANGA COMICS CITY Forum Index -> MANGA COMICS CITY -> Anime & Animation
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Fëanor Curufinwë


Offline

Joined: 23 Nov 2014
Posts: 949
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sat 6 Aug - 12:43 (2016)    Post subject: JoJo's Bizarre Adventure Reply with quote

JoJo's Bizarre Adventure
Diamond is Unbreakable

Episode 19
La Moisson de Shigechi - Partie 2


"Y a des types, faut pas trop leur en demander... Dès qu'ils bloquent sur une idée, pas moyen de leur faire entendre raison. C'est peut-être le fric ou leurs désirs qui les rendent aussi têtus"


Coup de bol phénoménal, parmi les nombreux tickets de loto ramenés par le Stand Harvest de Shigechi se trouvait un ticket gagnant d'une valeur de cinq millions de yens : C'est Okuyasu qui l'a découvert, fouillant au pif dans le tas parti à la poubelle alors que nos lycéens cherchaient un type précis de tickets échangeables contre de l'argent.
Se rendant tous les trois au bureau de change pour encaisser le gros lot, ils se heurtent sur place à la suspicion du banquier, visiblement décidé à ne pas laisser ces "vulgaires gamins" repartir avec un tel pactole. Mais rien d'insurmontable, au final, pour des manieurs de Stand ! Le vrai problème se situe plutôt du côté de Shigechi qui n'a aucunement l'intention de donner la moitié de cette somme aux deux autres. Après tout, c'est son Stand qui a fait tout le boulot, pense-t-il.


Cette seconde partie est bien plus traditionnelle dans sa construction, et surtout par le combat entre Stand, que ne l'était la première. Shigechi et son avidité poussent Okuyasu et Josuke à bout, mais même à deux contre un, le Dodoria de poche ne se démonte pas et clame haut et fort la supériorité de son Harvest sur The Hand et Crazy Diamond réunis. Et il a des raisons d'être confiant, le bougre ! Ses 500 mini-Stand sont aussi dangereux qu'un banc de piranha féroces et affamés.
Construction classique donc, puisque le but est de découvrir le point faible de(s) Harvest, ou tout au moins de Shigechi. Cette seconde partie est aussi en majorité consacrée au combat, avec un enjeu somme toute assez léger, si ce n'est qu'une bonne correction ne peut faire que du bien au petit Shigechi. Va falloir apprendre à partager, p'tit con ! Laughing


L'adaptation animée apporte un plus assez notable lors de la scène où Shigechi saoule littéralement Josuke et Okuyasu. Dans la bd, les deux lycéens ne montrent pas de véritable changement dans leur attitude alors qu'ils sont censés être ronds comme une queue de pelle, tandis que c'est assez comique de les voir tituber, le regard dans le vide, baragouinant et beuglant dans l'anime, sans non plus que cela vire à l'excès, mais suffisamment pour qu'on puisse l'apprécier !


C'est donc encore un nouveau personnage qui fait son apparition dans la série, au caractère tout aussi unique que celui de ses prédécesseurs. L'histoire en elle-même, si elle est loin d'être inoubliable, a le mérite d'impliquer le spectateur grâce au comportement lunatique de Shigechi, comme je l'ai déjà expliqué dans la revue précédente.
Toujours est-il qu'il s'agit là d'une parenthèse comique dans l'histoire. Une parenthèse certes, mais une parenthèse réussie.

A suivre !
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"

====

"le flood n'est pas un style" Cool

Akiko
Back to top
Publicité






PostPosted: Sat 6 Aug - 12:43 (2016)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Yupa


Offline

Joined: 26 Nov 2014
Posts: 725
Localisation: Paris
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sun 7 Aug - 22:56 (2016)    Post subject: JoJo's Bizarre Adventure Reply with quote

  Il est à noter qu'au Japon, je le constate, Jojo's Bizarre Adventure reste bien présent et correctement mis en avant dans les librairies et dans l'affichage ludique.
_________________
"La seule adoption de l'enfermement des femmes en sérails nous rendrait en peu de temps barbares, et la seule libération des femmes du carcan qu'elles subissent ferait passer les barbares à la civilisation." (Charles Fourier, 1808)
Back to top
Fëanor Curufinwë


Offline

Joined: 23 Nov 2014
Posts: 949
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sat 13 Aug - 16:56 (2016)    Post subject: JoJo's Bizarre Adventure Reply with quote

JoJo's Bizarre Adventure
Diamond is Unbreakable

Episode 20
Yamagishi Yukako se Rêve en Cendrillon


"Mademoiselle Yukako, à présent, vous avez un visage qui vous fera trouver l'amour"


Elle se morfond, la belle Yukako. Belle, certes, mais également psychopathe à ses heures perdues. Cela dit, elle semble s'être calmée depuis ses déboires avec Koichi, qu'elle avait kidnappé et séquestré il y a de cela onze épisodes. Toujours amoureuse mais bien moins psychopathe donc, et forcément, elle se morfond. Comment conquérir le coeur de votre aimé quand vous lui avez mis la misère (Misery, référence cinématographique de fort bon aloi) et probablement dégoûté à jamais de votre personne ? Mais l'air est bien connu, et c'est même certainement le plus vieil adage au monde : l'amour a ses raisons que la raison ignore !

Koichi ne semble pas si insensible au charme de la lycéenne malgré leur passif commun. Pourquoi ne pas aller faire un tour chez cette esthéticienne dont le panneau devant l'entrée précise : "Un maquillage pour trouver l'amour" ? Telle Cendrillon aidée par sa sorcière de marraine, Yukako va trouver dans ce salon de beauté dirigé par Aya Tsuji un coup de pouce du destin, ou plutôt un coup de Stand !


Mais c'est trop mignon, cette histoire ! L'amûr, voilà de quoi il est ici question ! Oui, m'sieur, une histoire d'amour dans JoJo's Bizarre Adventure qui ne se réalise pas dans des ellipses (à la manière de Phantom Blood ou Battle Tendency), une histoire d'amour à la sauce Araki, donc avec force Stand et situations incongrues. C'est ce genre de chose qui fait que cette quatrième génération est de loin ma partie préférée de la longue saga.
L'histoire est rondement menée, partant d'un constat simple (Yukako se morfond, donc) pour le développer, le construire en y apposant peu à peu diverses couches d'intrigue, le tout menant à l’idylle entre les deux jeunes tourtereaux.

Oui, il se passe des choses entre temps, notamment l'intervention du Stand Cendrillon, spécialisé dans la chirurgie esthétique à effet immédiat, mais à durée limitée (suspense ! Yukako réussira-t-elle à embrasser Koichi avant que les effets ne s'estompent ?), ou encore l'irruption des amis et de la famille de Koichi pendant leur rendez-vous (les mauvaises habitudes de Yukako referont-elles surface ?), sans parler des tourments de ce pauvre Okuyasu, mais tout cela reste secondaire. L'important, c'est la rose, chantait Gilbert Bécaud, et il avait raison le père Bécaud ! C'est une histoire d'amour, une histoire ordinaire, on est tout simplement, simplement... un samedi soir sur la Terre, et c'est mignon, oui, je le dis et le maintiens ! Le final est digne d'un roman à l'eau-de-rose, ou plutôt d'un conte de fée (Cendrillon, tout ça), où l'amour des deux personnages est mis à rude épreuve, pour en ressortir évidemment plus fort.


Voilà six chapitres du manga condensés en un seul épisode. Forcément, il y a des raccourcis. De plus, dans le manga cette histoire se déroule après un évènement qui n'a pas encore eu lieu dans l'anime. Pourquoi l'avoir adaptée maintenant ? Peut-être parce que l'évènement en question est trop important et que cette histoire sur Yukako, casée entre deux autres bien plus sombres ferait alors un peu tache, ou trop décalée dans la chronologie officielle, et ferait retomber inutilement la tension.

Que rajouter de plus ? C'est un épisode qui devrait faire battre votre petit coeur de jouvencelle et vous rappeler comment c'était bien, votre première histoire d'amour, comment le monde semblait s'écrouler autour de vous quand ça se passait mal, ou comment vous vous sentiez pousser des ailes quand ça se passait bien !

A suivre !
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"

====

"le flood n'est pas un style" Cool

Akiko
Back to top
Fëanor Curufinwë


Offline

Joined: 23 Nov 2014
Posts: 949
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sat 20 Aug - 12:19 (2016)    Post subject: JoJo's Bizarre Adventure Reply with quote

JoJo's Bizarre Adventure
Diamond is Unbreakable

Episode 21
Yoshikage Kira Veut la Tranquillité - Partie 1


"Grâce à mon attention rigoureuse et mon dynamisme audacieux, je devrais réussir à mener une vie assez heureuse... Hé Hé"


"Yoshikage Kira, 33 ans, célibataire. Au travail, il est sérieux et efficace, mais il bosse sans aucune passion. Avec son allure distinguée digne de la haute société, il plaît aux collègues féminins. Mais l'entreprise ne lui confie que des petits jobs de coursier ou autres. Il n'est pas méchant, mais bon... ce mec est sans caractère... il se fond dans la masse."
C'est en ces mots qu'un de ses collègues présente Yoshikage Kira. Si la description est plutôt juste, il y a un point important d'oublié, mais comment pourrait-il en être autrement ? C'est un secret qu'il cultive jalousement depuis l'âge de dix-huit ans. Yoshikage Kira est un tueur en série, et personne n'a jamais réussi à le démasquer. C'est qu'il est prudent, le Kira.
Seulement, il croise la route de Josuke, Okuyasu et Shingechi, et un malheureux coup du sort voit Shingechi emporter la main de sa victime, dissimulée dans un sac de nourriture à emporter qu'il a pris pour le sien. C'est le début d'un jeu du chat et de la souris au cours duquel Kira va tout faire pour reprendre ce sac, et le cas échéant supprimer les témoins.


La menace numéro un de cette quatrième partie de JoJo's Bizarre Adventure vient de faire on entrée en scène officielle ! Et c'est un méchant comme rarement vous en aurez vu, spécialement dans l'oeuvre de Hirohiko Araki, l'auteur étant un habitué (et certainement un aficionado) des vilains théâtraux, grandiloquents et magnifiques, des adeptes du discours à rallonge et des grands coups d'éclat. Or, c'est ici tout le contraire avec Kira, véritable négatif de Dio Brando. Comme le titre l'indique, ce tueur en série fait tout pour ne pas être remarqué, et Araki a profondément établi son background dans ce sens, comme on le verra ultérieurement dans la série. Cette tendance à la discrétion mise en perpétuel danger par son insatiable faim de meurtre le rapproche beaucoup d'un Dexter Morgan, autre tueur en série de fiction notoirement connu.

Ici, Kira est clairement le personnage central de l'histoire, anti-héros au sens premier, sa révélation au grand jour est un tournant important dans Diamond is Unbreakable. Il n'est pas l'instigateur de tous les malheurs de la ville de Morio mais il en est certainement la plus terrible conséquence, et s'il n'a pas le charisme de Dio, il est tout aussi dangereux, voire bien plus, n'étant pas du genre à attendre patiemment que ses ennemis viennent le débusquer. C'est une menace qui se cache, et si vous trouvez son repaire, il en cherchera un autre !


L'épisode est de bonne facture techniquement, mais le visage de Shigechi est excessivement expressif, à la limite de la caricature, on dirait presque un personnage sorti d'un cartoon. La BO joue sur l'ambiguïté de Kira, on ressent dans la première partie de l'épisode quelque chose qui cloche, quelque chose de malsain, de dérangeant, à travers les instruments à cordes et à vent ! C'est d'autant plus dommage alors, que la suite appuie trop lourdement sur le côté dangereux de Yoshikage Kira, avec force exagération sur la carte suspense / thriller à chaque apparition du tueur. C'est dommage de passer du subtil à l'exagéré. Pour revenir sur la ressemblance avec Dexter, on va passer dans le domaine du personnel, mais j'aurais bien aimé un air de mandoline comme pour le générique de la série US, un thème qui siérait parfaitement au tueur en série de Morio !

Cette première partie installe parfaitement Yoshikage Kira dans la série, et bien que la BO insiste sur le côté dangereux avec de gros sabots, il faut attendre la fin pour mesurer véritablement le danger qu'il représente. Ce n'est pas vraiment une surprise bien sûr, mais le découpage en deux parties est juste, parce qu'après cette partie d'exposition, la suite va explicitement étayer son propos. Kira est dans la place, ça va saigner !

A suivre !
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"

====

"le flood n'est pas un style" Cool

Akiko
Back to top
Fëanor Curufinwë


Offline

Joined: 23 Nov 2014
Posts: 949
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Tue 23 Aug - 11:25 (2016)    Post subject: JoJo's Bizarre Adventure Reply with quote

Kazé a acquis les droits de distribution de JoJo's Bizarre Adventure et compte (res)sortir la première saison cet automne en dvd et blu-ray. Une décision étonnante, puisque la première saison nous est parvenue il y a quelques mois chez Warner !
Cela dit, les visuels provisoires sont plus aguicheurs que la jaquette actuelle, ce qui n'est pas difficile !
Avec un peu de chance, on aura droit à une vf...

http://www.manga-news.com/index.php/actus/2016/08/23/Lanime-Jojos-Bizarre-A…
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"

====

"le flood n'est pas un style" Cool

Akiko
Back to top
Fëanor Curufinwë


Offline

Joined: 23 Nov 2014
Posts: 949
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sun 28 Aug - 12:19 (2016)    Post subject: JoJo's Bizarre Adventure Reply with quote

JoJo's Bizarre Adventure
Diamond is Unbreakable

Episode 22
Yoshikage Kira Veut la Tranquillité - Partie 2


"Ce soir, je vais encore pouvoir dormir sur mes deux oreilles..."


Kira n'a pas réussi à remettre la main sur... sa main, du moins pas sans se faire remarquer par Shigechi. Alors que ce dernier découvre avec horreur à qui il a affaire, l'assassin dévoile son véritable visage, et son pouvoir. Lui aussi est un manipulateur de Stand, et son Killer Queen est capable de faire exploser tout ce qu'il touche. Aux quatre coins d'Morio, qu'on risque de l'retrouver le Shigechi, éparpillé par petits bouts façon puzzle. Quand on lui en fait trop, il correctionne plus, il dynamite, il disperse, et il ventille !


Si l'épisode précédent était déjà révélateur de la personnalité dérangée de Yoshikage Kira, cette seconde partie nous montre toute la cruauté et la perversion d'un tel personnage. Comment ne pas compatir devant le sort réservé à ce pauvre Shigechi quand son agresseur, afin de le forcer à révéler la nature des pouvoirs de Josuke et Okuyasu, menace de s'en prendre à son père et à sa mère une fois qu'il en aura fini avec lui, s'il ne dit rien ?
De la compassion et du désespoir face au destin de Shigechi devant Kira, suivi d'incompréhension et de colère devant le comportement parfaitement aberrant de ces idiotes de basketteuses, qui voient un jeune garçon blessé et ayant visiblement besoin d'assistance et en concluent qu'il est bizarre, voire glauque (sic). Bref, ces demoiselles remportent sans difficulté la palme du... face palm. Ouah, chui chaud en jeux de mots, dites ! Deux dans la même revue, je me surpasse !


L'épisode se termine sur une réunion de Josuke et de toutes les personnes manieuses de Stand rencontrées depuis le début, afin de faire le point sur le danger réel que représente Kira. Cette réunion symbolique marque la fin de la première partie de la série et ouvre la seconde, qui sera consacrée en grande partie à la traque du tueur en série. Pour autant, cette quatrième génération ne laissera pas tomber ce qui fait sa particularité parmi toutes les autres générations, passées ou futures, c'est-à-dire cette mise en avant du quotidien banal, ces moments de la vie de tous les jours que rencontre tout un chacun, mais avec une touche particulière, celle des pouvoirs des Stand !


Même si c'est légèrement déroutant de voir que la fin de l'épisode entame déjà bien la prochaine histoire, on peut comprendre cette intention, puisque dans l'absolu, il n'y a pas beaucoup d'action dans ce qu'il restait à montrer de cette histoire. Malgré tout c'était un excellent épisode, appuyant bien sur ce qui rend Yoshikage Kira et Killer Queen mortellement dangereux, tout en sachant installer une ambiance de détresse pour ses victimes.
Kira est à présent plus qu'une simple menace qui pesait sur la ville, il est présent, concret, et chacune de ses apparitions est synonyme de danger imminent pour les autres utilisateurs de Stand.

A suivre !
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"

====

"le flood n'est pas un style" Cool

Akiko
Back to top
Fëanor Curufinwë


Offline

Joined: 23 Nov 2014
Posts: 949
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sat 3 Sep - 22:44 (2016)    Post subject: JoJo's Bizarre Adventure Reply with quote

JoJo's Bizarre Adventure
Diamond is Unbreakable

Episode 23
Sheer Heart Attack - Partie 1


"Ceux qui se permettent de fouiller dans la vie de Yoshikage Kira... je les désintégrerai. Mon Sheer Heart Attack ne manque jamais sa cible..."


A la recherche d'indices menant à Yoshikage Kira, Jotaro et Koichi ont fini par tomber directement sur l'assassin. Jamais à court de ressources, ce dernier réussit à leur échapper grâce à un atout sérieux en manche. En effet, non seulement Kira possède le redoutable Stand explosif Killer Queen, mais il semble également capable de manipuler n autre Stand, une espèce de voiture-tête de mort téléguidée explosive et indestructible répondant au doux sobriquet de Sheer Heart Attack. Fort de son expérience, Jotaro comprend tout de suite à quel point il a affaire à un adversaire redoutable et préconise une patience et une précaution extrêmes, ce qui provoque l'incompréhension de l'inexpérimenté Koichi, trop empressé de mettre un terme aux agissements du meurtrier manipulateur de Stand du moment.


Cette première partie n'en est pas véritablement une, puisque Sheer Heart Attack a déjà commencé dans l'épisode précédent. On peut aisément en expliquer la raison par le fait que, dans la BD, cette histoire se déroule sur pas moins de onze chapitres. Même si trois épisodes entiers ne seraient pas de trop pour adapter cette partie, vu les épisodes précédents, il ne serait pas étonnant que les producteurs s'en tiennent à deux épisodes, et le contenu de cette "première partie" laisse à penser que ce sera effectivement le cas.
Quoi qu'il en soit, c'est évidemment plaisant de voir Jotaro cette fois-ci enfin au centre de l'histoire. Mais ! Les fans du personnage vont quand même devoir une fois de plus ronger leur frein. Certes, Jotaro et son Staaaaar Platinuuum cognent, fracassent, brûlent et arrêtent le temps ("Za Waldo !" comme crierait l'autre), ils y mettent du cœur même. Mais on finit par comprendre que c'est une fois de plus Koichi qui va retenir l'attention. Son inexpérience et sa fougue juvénile le poussent à prendre la prudence de son aîné pour un manque de confiance envers ses capacités et celles de son Stand Echoes, ce qui finit par l'amener à faire une erreur qui sera fatale pour Jotaro.
Cela dit, le jeune adolescent sait également faire preuve de sang froid quand il le faut, et utiliser les capacités de son Stand à leur optimum. C'est dans ces moments-là qu'il semble développer une autre personnalité, mise en lumière par ce qui ressemble étrangement à une transformation en super saiyen ! Ce n'est de toute façon pas la première référence visuelle à Dragon Ball, soit dit en passant.


A l'exception d'une scène notable, l'épisode est pauvre en onomatopées, et on peut à ce sujet noter un net recul quant à leur utilisation dans la série depuis le début de la quatrième partie. Je commence à craindre une "normalisation" de la série depuis l'apparition de son dernier générique d'ouverture très mainstream, et cette raréfaction des onomatopées n'arrange pas les choses. M'enfin, tant que l'oeuvre d'origine n'est pas dénaturée, on garde une certaine marge de manœuvre ! Seulement, la quatrième génération dans le manga est aussi marquée par ses cadrages atypiques, et c'est regrettable de constater que l'anime ne soit pas aussi audacieux, même s'il continue régulièrement de proposer quelques artifices intéressants dans sa mise en scène.


Arf, ce constat sur la série actuelle peut sembler quelque peu amer, mais ça ne l'est que parce qu'avant ça, il y a eu trois saisons de haute tenue et d'une originalité à toute épreuve. Cette quatrième partie reste tout de même suffisamment percutante et originale pour tenir la comparaison avec ses grandes sœurs, notamment dans ses partis-pris esthétiques (plus épurés qu'avant, mais tout autant cohérents avec le sujet). Et puis l'histoire est toujours aussi passionnante.

A suivre !
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"

====

"le flood n'est pas un style" Cool

Akiko
Back to top
Fëanor Curufinwë


Offline

Joined: 23 Nov 2014
Posts: 949
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sat 10 Sep - 22:23 (2016)    Post subject: JoJo's Bizarre Adventure Reply with quote

JoJo's Bizarre Adventure
Diamond is Unbreakable

Episode 24
Sheer Heart Attack - Partie 2


"C'est la première fois... qu'on me pousse dans de tels retranchements. Même la police n'y était jamais parvenue. J'ai même le sentiment d'avoir été vaincu. Tu mérites mon respect. Tu n'es pas n'importe qui..."


A cause de son impulsivité, Koichi est responsable des graves blessures causées par Sheer Heart Attack sur Jotaro. Ce dernier ne pouvant plus se battre, Koichi affronte seul la bombe télécommandée de Killer Queen, et son Stand Echoes en profite pour évoluer en Acte 3. Mais alors que sa nouvelle attaque parvient à immobiliser Sheer Heart Attack, c'est à un Yoshikage Kira vénère qu'il doit faire face. Le sociopathe ayant été incommodé publiquement à cause des répercussions physiques de l'attaque d'Echoes, il revient sur le lieu du combat afin de mettre un terme à la vie du jeune combattant, qui découvre alors le visage de l'assassin de Shigechi.


Sanglant, l'épisode de cette semaine ! Mais au-delà de cette orgie d'hémoglobine, c'est surtout le sadisme de Kira qui vous restera en tête. En même temps qu'il se dévoile aux yeux de ses ennemis, il fait montre de son plaisir morbide à laisser espérer ses victimes qu'elles ont une chance de s'en sortir, en faisant durer l'instant par quelques répliques bien senties. Tiens, justement, passé les présentations entre nos antagonistes, il est aussi bon de noter ce festival de répliques cinglantes que chacun d'entre eux se balance à la tronche. Et, point de vue totalement personnel, la palme de la réplique badass de l'épisode revient à Jotaro : "Tu as une belle montre mais tu ne pourra plus jamais connaître l'heure, car je vais la défoncer... je parle de ta gueule".
Voilà, c'est du Jotaro dans le texte, et dieu sait que venant de quelqu'un qui n'est pas causant, chaque mot qui sort de sa bouche doit être pris au sérieux. Bref, quand Jotaro te dit qu'il va te défoncer la gueule, tu peux préparer le mercurochrome, bitch !

Beaucoup considèrent Dio comme le plus grand méchant de la série (et l'un des plus grands tous titres confondus). Personnellement je préfère Yoshikage Kira, certainement pour son traitement bien plus réaliste que celui de Dio. Je n'ai jamais compris pourquoi Dio était un tel salaud. Après avoir passé tant d'années auprès des Joestar (les personnes les plus tolérantes du monde), il n'a pas changé d'un iota, et continuait de ruminer ses pensées et intentions malsaines. Le cas de Kira est bien plus intéressant. C'est un tueur sociopathe qui suit sa propre logique depuis son enfance, et son comportement névrosé (comme le fait qu'il ne peut s'empêcher de remettre une chaussette de Koichi à l'endroit) est en parfaite adéquation avec son mode de vie. Tout ce qu'il est, tout ce qu'il fait transpire le danger, et on sent que l'auteur s'est beaucoup documenté sur le sujet des tueurs en série. En tant que grand méchant, je le trouve bien plus effrayant et crédible que Dio, parce que son comportement dénué de toute empathie le rend bien plus terrifiant qu'un Dio sadique. Par exemple, le fait qu'il dise calmement et froidement à Shigechi qu'il tuera son père et sa mère après lui s'il ne lui dit pas ce qu'il veut savoir, c'est bien plus impressionnant que de voir Dio tenir la carotide de Jonathan Joestar entre ses deux doigts. Enfin, Kira est un homme comme tout le monde, sans grandiloquence, sans exubérance. Il peut très facilement se fondre dans la masse et tuer qui il souhaite sans faire de remue-ménage, le rendant bien plus difficile à attraper, et donc autrement plus dangereux, plus insidieux.


Bien sûr, il fallait bien que cet épisode contredise mes craintes exprimées la semaine dernière. Ainsi les onomatopées sont bien plus présentes, et la qualité est au rendez-vous à tous les étages. La mise en scène est à son meilleur niveau, épaulée par une animation de haute volée et des effets de style qui rendent véritablement honneur au manga de Hirohiko Araki. C'est sans contestation possible l'un des plus beaux épisodes de cette quatrième partie, et même de toute la série. Et il faut également rendre hommage au travail des comédiens qui font vivre ces personnages, et c'est la voix de Koichi, Yûki Kaji (Eren dans Shingeki no Kyôjin, Oscar dans Lupin III - Mine Fujiko to iu Onna), qui effectue ici la meilleure performance.


Bien que je continue de penser que deux épisodes et demi, c'est un poil trop court pour adapter onze chapitres du manga, cette partie a quand même été parfaitement rendue sur le petit écran, et le niveau de violence élevée ici n'a pas pour autant engendré d'intensives censures à base de zones du corps ombrées partiellement. Certes, il y a une main et des doigts coupés qui ont droit à ce traitement, mais pour le reste, le sang gicle dans tous les sens (littéralement) sans qu'il ne soit censuré, et c'est plus qu'appréciable !

A suivre !
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"

====

"le flood n'est pas un style" Cool

Akiko
Back to top
Fëanor Curufinwë


Offline

Joined: 23 Nov 2014
Posts: 949
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sat 17 Sep - 16:21 (2016)    Post subject: JoJo's Bizarre Adventure Reply with quote

JoJo's Bizarre Adventure
Diamond is Unbreakable

Episode 25
Atom Heart Father


"Ceux qui en ont après mon fils adoré... doivent touuus mouriiir..."


Enfin démasqué par Jotaro et Koichi, Yoshikage Kira est néanmoins parvenu à leur échapper et disparaître de nouveau dans la masse grâce au Stand Cinderella de l'esthéticienne Aya, qui n'a pas survécu à cette rencontre. Malgré cette nouvelle identité et ce nouveau visage, tout n'est pas perdu, car nos héros peuvent toujours remonter la piste de Kira en allant faire quelques fouilles dans la maison du tueur. Sur place, ils comprennent un peu mieux la psyché de leur ennemi, mais surtout ils doivent faire face à son père, ou plutôt au fantôme de son père, qui se trouve également être lui aussi manieur d'un Stand, Atom Heart Father.


Voilà un épisode dont le véritable intérêt se situe ailleurs que dans l'ennemi de la semaine. D'abord, c'est Kira qui est indirectement développé et dévoilé aux protagonistes, à travers sa période scolaire et surtout sa petite manie de conserver tous ses ongles coupés depuis une quinzaine d'années. C'est le genre de petit détail qui revient dans la série et assied le statut psychopathe de Kira.
Ensuite, c'est la suite de l'histoire qui se développe en revenant sur l'origine de la création des Stand avec une information qui permet également de poursuivre la chasse aux manieurs de Stand. C'est un peu (beaucoup même) une redite de ce qui s'est passé dans Stardust Crusaders, mais le résultat restera heureusement dans l'esprit de cette quatrième partie. A la place de mamie Enya, c'est papa Kira qui va gambader dans Morio à la recherche de nouveaux manieurs susceptibles de servir son fils.
Un pitit mot tout de même sur le pouvoir d'Atom Heart Father. Il fait beaucoup penser à celui de J Gail, l'assassin de la soeur de Polnareff, Hanged Man, qui repose sur une idée semblable. Il représente un danger certain, mais tout le côté "maison hantée" de l'épisode est trop atténué, ce qui est dommage car il y avait matière à installer une ambiance particulière. Malheureusement, avec la présence de manieurs de Stand aussi puissants que Jotaro et Josuke, il ne pouvait en être autrement. C'est la partie faible de cette histoire, Atom Heart Father n'est pas très menaçant dans ce contexte.


Cela étant dit, l'anime parvient néanmoins à contrebalancer ce fait par d'excellents artifices visuels. Couleurs chatoyantes, angles atypiques, déformations de la perspective, traits de vitesse et atmosphère poisseuse apportent à l'affrontement matière à réjouissance pas dégueu pour un sou ! A tel point d'ailleurs, que contrairement au manga c'est maintenant la seconde partie qui devient moins intéressante ! Cependant, ce n'est pas un problème puisque l'épisode se termine sur l'adaptation du premier chapitre "Des Nouvelles de Kira" (qui sert en fait d'entracte avant la prochaine histoire). Un choix assez judicieux puisque l'épisode commençait justement par nous montrer la nouvelle vie du tueur.


Une fois de plus c'est un très bon épisode, mais surtout une excellente adaptation qui a su pallier les faiblesses de l'oeuvre originale simplement par le biais de son habillage. Une excellente initiative et la preuve qu'une adaptation stricte peut aussi être intéressante en tant que telle !

A suivre !
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"

====

"le flood n'est pas un style" Cool

Akiko
Back to top
Fëanor Curufinwë


Offline

Joined: 23 Nov 2014
Posts: 949
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sat 24 Sep - 18:01 (2016)    Post subject: JoJo's Bizarre Adventure Reply with quote

JoJo's Bizarre Adventure
Diamond is Unbreakable

Episode 26
Pierre Feuille Ciseaux !


"Je me sens invincible ! Comme si j'étais protégé par une chance d'enfer ! Je me sens même capable de survivre à la roulette russe avec cinq balles dans le chargeur !"


Le fantôme du père de Yoshikage Kira est parvenu à échapper à Jotaro et Josuke, tout en emportant avec lui un autre modèle de l'arc et la flèche. Le voilà donc parti à la recherche d'alliés pour son fils, et sa première cible est un jeune garçon de onze ans, Ken Oyanagi. Ce dernier se trouve être un aficionado du jeu de pierre-feuille-ciseaux et a pris Rohan Kishibe en grippe. Si le mangaka refuse d'abord de jouer avec Ken, l'insistance du gamin a raison de sa patience. Ce sera donc un match au meilleur des cinq manches.


Cet épisode est l'occasion de voir Rohan Kishibe en action une fois de plus, véritable chouchou de l'auteur, s'il en est ! Pour autant, il pas dépeint comme un héros, ou même juste comme un personnage noble d'âme, lorsqu'il déclare avec fierté que "c'est génial d'humilier un gamin". Quant à Ken Oyanagi, il n'est pas plus développé qu'au travers d'une inspection de sa personnalité par le biais du Heaven's Door de Rohan. Ici, tout ce qui importe, c'est le duel et surtout son intensité dramatique !

La dynamique de cette histoire devrait ainsi faire énormément plaisir aux fans de Yu-Gi-Oh ! D'ailleurs, il ne serait pas étonnant que Kazuki Takahashi se soit inspiré de la mise en scène grandiloquente, voire carrément over-the-top-casquette-à-l'envers de ce du-du-du-duel pour son titre phare. C'est surtout lorsque Ken obtient sa première victoire que l'on saisit la valeur réelle de cet héritage. En effet, le pouvoir de ce Boy2Man, le Stand fraîchement acquis par l'enfant lui permet de s'emparer d'une partie de l'énergie de son adversaire (et par voie de fait de son Stand) à chaque manche remportée, tant et si bien que s'il venait à gagner le duel il se retrouverait en totale possession du Stand de son adversaire ! Difficile de ne pas penser au jeu des ténèbres de Yami-Yugi, dont la finalité est de s'emparer de l'âme de son adversaire !


Techniquement, c'était un épisode bien mais pas top. les couleurs chatoyantes font toujours plaisir à voir, surtout lors des duels au chifoumi, mais le chara-design part quelques fois en sucette. Ce n'est pas grand-chose, ni très fréquent, mais ça casse un peu le plaisir du visionnage. Pointilleux ? En effet, c'est juste histoire de trouver quelque réel point négatif à cet épisode, qui s'en tire plutôt bien dans l'ensemble, mais sans véritablement se forcer. A la cool... D'ailleurs, niveau onomatopées, c'est également assez calme ici, alors qu'il y avait de quoi faire pour les duels. Le point positif se situe dans la voix de Ken Oyanagi, qui est à l'image du garçon, assez irritante ! Pour le coup, elle participe très bien à donner l'effet voulu !

En définitive, c'était un épisode plus léger, mais paradoxalement tout aussi intense que les précédents ! Il faut dire que des duels de pierre-feuille-ciseaux qui se déroulent en faisant des sauts de cabri, c'est pas courant et ça aide à tenir l'intérêt en éveil !

A suivre !
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"

====

"le flood n'est pas un style" Cool

Akiko
Back to top
Fëanor Curufinwë


Offline

Joined: 23 Nov 2014
Posts: 949
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sat 1 Oct - 17:09 (2016)    Post subject: JoJo's Bizarre Adventure Reply with quote

JoJo's Bizarre Adventure
Diamond is Unbreakable

Episode 27
Je Suis un ExtraTerrestre


"Je m'appelle Nu Mikitakazo Nshi, j'ai 216 ans. Je suis pilote de navette spatiale et j'adore m'occuper des animaux"


Alors que Yoshikage Kira tente difficilement de réprimer ses pulsions malsaines pour éviter d'attirer les regards sur lui, le fantôme de son père continue sa virée dans Morio à la recherche de nouvelles victimes à transformer en manieurs de Stand grâce à l'arc et la flèche. Et il n'a pas chômé, car lorsqu'il aura atteint la cible qu'il poursuit silencieusement, ce seront six nouveaux manieurs qui, selon lui, serviront son fils adoré.

Malheureusement (pour lui), la flèche ne transperce pas sa cible. Tout au plus elle l'a légèrement blessé. Cela suffira-t-il à faire de cet étrange garçon un manieur de Stand ? Lorsque Josuke et Okuyasu croisent son chemin, ils le trouvent endormi au beau milieu d'un cercle de culture. Mais le plus étrange, c'est que lorsqu'il se réveille, il leur confie qu'il n'est pas humain, ni même originaire de la planète Terre. D'abord hilares et incrédules, les deux adolescents finissent par admettre que ce Nu Mikitakazo Nshi est définitivement bizarre, et en déduisent qu'il s'agit d'un autre manieur de Stand. Ou pas ?


C'est avec ce genre d'épisode que la série honore le plus son titre d'"aventure du bizarre", et à plus forte raison lorsque, jusqu'au bout, le spectateur reste dans le brouillard quant à la véritable origine des pouvoirs de ce Mikitakazo. D'autant plus que le design du personnage est excessivement m'as-tu-vu, avec tous ces symboles d'ovni, de planètes ou d'étoiles sur son uniforme scolaire. Un côté extravagant qui pourrait indiquer chez ce garçon une certaine passion pour les extraterrestres, et donc une propension à la mythomanie. Mais jamais l'histoire ne confirme ou infirme les dires de Mikitakazo, même si son pouvoir est appelé Earth Wind and Fire (indiquant donc qu'il pourrait s'agir d'un Stand), et la seconde partie de l'épisode ne s'intéresse plus à lui mais juste à son pouvoir de métamorphose, utilisé, ou plutôt exploité par un Josuke déjà en manque d'argent et toujours prompt à plumer Rohan Kishibe dans un jeu de dés. De son côté, Okuyasu est évincé de la scène après la première partie, et c'est bien dommage, j'ai beaucoup apprécié son principe de vie assez binaire : casser la gueule à ceux qu'il considère comme tarés ! Laughing


La seconde partie de l'épisode m'a fait craindre un raccourci de l'histoire taillé à la serpette, mais heureusement ce ne fut pas le cas. En effet, le titre, dénué de "partie 1", laissait penser à une histoire condensée en un seul épisode, mais il faudra pourtant attendre la semaine prochaine pour voir le dénouement de la partie de dés, ce qui n'est pas plus mal. Sept chapitres en un épisode, c'était trop.

Nouvel Opening ! Et s'il n'arrive pas à la cheville des quatre premiers OP de la saga, Great Days est suffisamment original et attrayant pour surclasser sans problème le précédent. A voir sur la durée s'il fait son chemin, mais l'ambiance quelque peu "love is all at the butterfly ball" du clip (contrastant étonnamment avec cette dernière partie de Diamond is Unbreakable qui va peu à peu virer au très sérieux, voire tragique) lui octroie d'ores et déjà un capital sympathie bienvenu ! "Let the voice of love take you higher..." Ah oui ! C'est ça qu'est bon ! Very Happy


Quatre générations et JoJo's Bizarre Adventure continue de surprendre ! Bien entendu, changer de personnages à peu près tous les quinze ou seize volumes aide à garder une certaine originalité, mais il y a aussi le travail artistique et scénaristique derrière, en constant changement. Impossible de penser qu'un jour on verrait un jeune garçon se prétendant extraterrestre et habillé de la sorte si on n'avait vu que la première génération ! Et que dire d'une histoire centrée sur un jeu de dés ? Hirohiko Araki s'est toujours remis en question, autant sur son dessin (en perpétuelle évolution) que sur sa façon de raconter les histoires, et c'est ce qui fait de cette série une oeuvre culte, autant en manga que maintenant, dans son adaptation !

A suivre !
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"

====

"le flood n'est pas un style" Cool

Akiko
Back to top
Fëanor Curufinwë


Offline

Joined: 23 Nov 2014
Posts: 949
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sat 8 Oct - 18:55 (2016)    Post subject: JoJo's Bizarre Adventure Reply with quote

JoJo's Bizarre Adventure
Diamond is Unbreakable

Episode 28
Highway Star - Partie 1


"C'est moi où... j'ai l'impression que le dé m'observe ?"


Pour Rohan, ça ne fait pas l'ombre d'un doute, Higashikata Josuke se fout de sa tronche et triche sous ses yeux au jeu de dés. Seulement, impossible de découvrir d'où vient la supercherie, aussi il fait appel à Kobayashi Tamami pour forcer Josuke à continuer de tricher, car dans le cas contraire le Stand Cadenas de Tamami se greffera sur son cœur. Rohan met ainsi en jeu deux millions de yens, ainsi que la guérison de son auriculaire qu'il vient quasiment de couper (empêchant Josuke de fuir le défi), tout cela afin de découvrir le secret de son adversaire.
Suite à cette intense partie, Rohan et Josuke sont encore moins potes qu'avant, et leur rencontre fortuite le lendemain dans un bus n'arrange pas les choses. Mais la rancœur de Rohan fait vite place à l'étonnement puis la panique lorsqu'en passant dans un tunnel il aperçoit une scène de meurtre se déroulant sous ses yeux, dans ce qui semble être une maison située dans ce même tunnel. Mais ni Josuke ni les autres passagers n'ont remarqué quoi que ce soit. S'agissait-il d'une hallucination, ou bien d'un Stand ? Rohan vient-il d’apercevoir Yoshikage Kira sous sa nouvelle apparence, en plein meurtre ?


La seconde partie de Je suis un Extraterrestre, entamée dans l'épisode précédent, est pour le coup plus classique dans son déroulement, même si les différents moments où Mikitakazo manque vomir à force de se faire balancer dans tous les sens sous forme de dés nous rappellent constamment que ce n'est pas un simple duel entre deux garçons à l'ego surdimensionné, et que l'enjeu se situe plutôt dans la capacité de Josuke à dissimuler la tricherie à un Rohan extrêmement méfiant.

La première (véritable) partie de Highway Star ne tient en fait lieu que de présentation du nouvel ennemi créé par le père de Kira, ainsi que de déclencheur pour la vraie confrontation à venir. Confrontation qui se fera en mode Mad Max, genre course-poursuite à moto, avec cascades qui vont bien. C'est d'ailleurs là tout l'intérêt de la chose, surtout quand on a un Stand qui peut tout réparer... ou soigner. C'est porteur de perspectives plutôt réjouissantes pour le spectacle !


Techniquement, l'épisode fait du bon taf, comme à son habitude, et offre ici encore quelques jolis morceaux musicaux, tout spécialement dans sa seconde partie, lorsque Highway Star finit par se dévoiler. Mais c'est dans le fond que ça peut coincer. Coincé le cul entre deux chaises, même !
Voilà un épisode qui mérite une expression de vos grands-parents, mi-figue, mi-raisin. Entre le dénouement de l'histoire précédente, qui n'apporte pas grand-chose de plus que ce qui avait été montré la semaine dernière, et l'introduction de l'histoire actuelle, qui ne sert que d'amuse-gueule avant la semaine prochaine, nous reste cette impression d'épisode sacrifié sur l'autel de la politique de stricte adaptation fidèle (à peine ébranlée par les émissions de radio Morio, qui tiennent de temps en temps la continuité entre deux histoires). Il fallait bien que ça arrive un jour, de tomber pile entre l'épilogue et le prologue de deux histoires. On a beau nous montrer entre deux un bout de l'histoire de la nouvelle famille de Yoshikage Kira (avec le fils quelque peu glauque), ça reste perturbant. Cela dit, c'est le genre de truc qui passera mieux lors du visionnage en DVD / BR (oui, je nourris de grands espoirs, peut-être trop grands, je sais), et puis, encore une fois, ça reste un épisode bien réalisé et pas du tout ennuyant, malgré tout.

A suivre !
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"

====

"le flood n'est pas un style" Cool

Akiko
Back to top
Fëanor Curufinwë


Offline

Joined: 23 Nov 2014
Posts: 949
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sat 15 Oct - 18:33 (2016)    Post subject: JoJo's Bizarre Adventure Reply with quote

JoJo's Bizarre Adventure
Diamond is Unbreakable

Episode 29
Highway Star - Partie 2


"Je m'appelle Higashikata Josuke, et mon Stand a pour nom Crazy Diamond. La portée de ses attaques est courte, mais t'imagines même pas la vitesse de son coup de poing... on est loin des 60 km/h. C'est de la vitesse d'escargot pour lui !"


Sauvé in extremis par Rohan, Josuke est parvenu à échapper aux... orteils du Stand Highway Star en quittant le tunnel-repaire de l'ennemi. Maintenant, c'est à une course contre la montre que doit se livrer l'oncle de Jotaro, car Rohan est toujours prisonnier et peut se faire drainer son énergie par Highway Star. Il doit donc se hâter de retrouver le manieur de ce Stand pour mettre un terme à ses exactions, d'autant plus que Highway Star ne compte pas le lâcher d'une semelle.


C'est un remake de Speed qui nous est servi ici, puisque JoJo doit constamment rester à une vitesse supérieure à 60 km/h sur sa moto, s'il veut échapper à l'emprise du Stand véloce. De plus, même quand il parvient à le distancer, ce dernier se téléporte près de lui. Du coup, cette aventure est presque entièrement axée sur le spectaculaire et l'adrénaline, cette semaine. Josuke use ainsi à bon escient du pouvoir réparateur de Crazy Diamond pour réussir à échapper à Highway Star de manière peu conventionnelle. Forcément, le développement de l'histoire est en retrait, autant que la psychologie, on joue sur le suspense et la vitesse. Comment Josuke va-t-il parvenir à trouver le manieur, et comment va-t-il s'y prendre pour fuir le Stand en même temps ?


Le défi de cette adaptation animée est ici principalement d'ordre technique. L'épisode réussit-il à rendre le sentiment d'urgence et à retranscrire la sensation de vitesse de cette poursuite ?
Si le chara-design n'est pas à son meilleur niveau, et que les onomatopées brillent par leur quasi-absence, difficile de ne pas se sentir happé par le rythme trépidant de cette épreuve de vitesse ! La BO fait également à ce sujet un excellent travail et ajoute à cette poursuite une pression supplémentaire.
Le final de l'épisode change radicalement le ton et nous offre une fin plus comique burlesque que ne pouvait le laisser deviner l'histoire jusqu'ici. Et malgré tout, ça ne fait jamais sortir le spectateur de l'intrigue, parce que ce n'est pas une rupture nette mais progressive. Quand Koichi essaie de connaître le numéro de chambre de la personne qu'il recherche dans l'hôpital, la situation est déjà doucement amorcée.


Voilà donc un très bon épisode à ajouter à la longue liste des bons points de cette série ! Si la production s'en tient aux déclarations faites, il reste dix épisodes avant la fin de cette quatrième partie, ce serait ballot de rater le finish à trois mètres de l'arrivée, et vu le passif, ça me paraît hautement improbable.

A suivre !
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"

====

"le flood n'est pas un style" Cool

Akiko
Back to top
Fëanor Curufinwë


Offline

Joined: 23 Nov 2014
Posts: 949
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sat 22 Oct - 19:16 (2016)    Post subject: JoJo's Bizarre Adventure Reply with quote

JoJo's Bizarre Adventure
Diamond is Unbreakable

Episode 30
Le Chat qui Aimait Yoshikage Kira


"C'est bizarre ! Pourquoi je n'arrive pas à bouger d'ici ?!"


Un chat errant ayant été touché par la flèche a élu résidence dans la cave de la maison où habite Yoshikage Kira sous sa nouvelle identité. Un accident causé par Shinobu, sa "femme", lui a cependant coûté la vie. Un jour après avoir été enterré, voilà que le chat malchanceux renaît sous la forme d'une plante adoptant les traits et le comportement d'un félin, et doué qui plus est de conscience. Et cette plante a gardé une forte rancœur face à la femme responsable de sa mort. Lorsque Yoshikage comprend que cet être végétal pourrait amener les JoJo sur sa piste, il décide de s'en débarrasser, mais le pouvoir de son Killer Queen est inopérant sur le monstroplante. Pire, le voilà qui commence à riposter !


Cette semaine, l'attention est toute entière portée sur l'antagoniste principal de la quatrième partie, Yoshikage Kira, et à sa vie de famille factice. L'histoire tragique du chat sert ainsi également de déclencheur à ce qui pourrait être un début de changement dans le comportement de Yoshikage. Ce sociopathe patenté semble ainsi commencer à développer des bribes de sentiment envers cette nouvelle vie.

S'agit-il de sentiments d'amour pour cette famille, ou simplement d'appréciation de cette nouvelle vie ? Il vaudrait mieux pour le petit Hayato que ce soit la première réponse, parce que Yoshikage se méfie de plus en plus du fils de Shinobu. Et à forte raison, puisque le jeune garçon surveille de très près le nouveau comportement de son "père".

A côté de ça, le manipulateur de Stand de l'épisode ne fait pas pâle figure. On a déjà eu des animaux capables de créer des Stand dans la précédente génération comme dans celle-ci, mais une plante qui se trouve être la réincarnation d'un chat, ça c'est une première ! Il faut également souligner le talent de Hirohiko Araki à donner à cette plante une silhouette féline sans pour autant qu'elle ne perde son apparence végétale. Araki fait partie de cette race de dessinateurs qui n'arrêtent jamais de se remettre en question et qui explorent sans arrêt de nouveaux terrains de jeu, de nouvelles techniques. C'est bien simple, chaque partie de JoJo's Bizarre Adventure est toujours différente non seulement des autres mais aussi dans sa propre continuité ! Regardez le premier et le dernier volume de chaque génération et vous constaterez la chose.


Malgré l'absence totale d'onomatopées, ce fut un épisode relativement irréprochable sur le plan technique. Certaines trouvailles dans la mise en scène apportent un plus indéniable à cette adaptation. Et pas seulement sur la mise en scène d'ailleurs ! Ainsi, dans la première partie, lorsque les griffes du chat sortent ou se rétractent, elles font à chaque fois un petit "snikt" ! C'est une astuce simple d'animation qui permet de montrer la méfiance du chat sans avoir à appuyer la chose, et ça fonctionne parfaitement.

En résumé, c'était un épisode sans grands artifices, mais qui fut tout de même plus que sympathique, autant par son histoire que par sa mise en scène. Le genre d'épisode qui fait office de préparation pour la fin de la série.

A suivre !
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"

====

"le flood n'est pas un style" Cool

Akiko
Back to top
Fëanor Curufinwë


Offline

Joined: 23 Nov 2014
Posts: 949
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sat 29 Oct - 22:47 (2016)    Post subject: JoJo's Bizarre Adventure Reply with quote

JoJo's Bizarre Adventure
Diamond is Unbreakable

Episode 31
Jeudi 15 Juillet (Partie 1)


"Vous vous intéressez à moi ? Venez donc, ça faisait longtemps que je n'avais pas discuté avec d'autres personnes..."


Yoshikage Kira n'a toujours pas été repéré sous sa nouvelle identité. Selon Jotaro, ce n'est qu'une question de temps avant qu'il ne reprenne ses vieilles habitudes de tueur en série. Cependant, le fantôme de son père a découvert le nouveau visage de son fils, mais il découvre également que le jeune Hayato a compris que quelqu'un se faisait passer pour son père et tente de le démasquer à tout prix.
De leur côté, Okuyasu et Josuke retrouvent Mikitaka qui attire leur attention sur un pylône abandonné en bordure de la ville. En y regardant de plus près, ils découvrent qu'un homme y habite. La curiosité les poussant à aller le voir, ils apprennent qu'il y vit depuis trois ans et qu'il est lui aussi un manieur de Stand. Est-ce encore un piège de papy fantôme ?


"Nouveau manieur de Stand, nouvelles règles" pourrait presque être le leitmotiv de cette quatrième génération au vu de ce nouvel épisode. Dans le cas présent, on découvre qu'un manieur peut être pris au piège par son propre Stand ! C'est étonnant mais après le Stand qui n'apparaît qu'à la mort du manieur ou encore le Stand en forme de paquebot, on n'est plus à une bizarrerie près ! Malgré cela, l'auteur s'arrange quand même pour rendre la chose attrayante. Il faut dire que de nouveaux terrains de jeu sont toujours propices à plus d'inventivité. "Comment se sortir d'un tel piège avec les moyens du bord ?" C'est un peu la question que doit à chaque fois se poser Hirohiko Araki, et dans la majorité des cas il trouve une excellente porte de sortie. On verra bien s'il en fera de même ici.

En parallèle de cette histoire, la version animée joue sur un effet de temps réel en montrant d'autres endroits en ville où il se déroule d'autres évènements. On découvre ainsi que Koichi et la mère de Josuke sont tous deux surveillés, et c'est la même chose pour Kishibe Rohan qui n'est pas très loin de trouver la nouvelle apparence de Kira grâce à ses nombreuses photo.

Techniquement, y a pas grand-chose à rajouter à ce que je dis chaque semaine. Ce n'est pas LA réalisation du siècle, ni de la décennie, mais ça tient toujours la route pour une production à long cours, en grosse partie à cause des choix de la direction artistique (couleurs, angles de vue), même si, une fois de plus, je déplore la raréfaction des onomatopées.

En conclusion, cette première partie joue habilement le suspense, que ce soit dans le récit principal comme dans les intrigues secondaires (pour le moment) qui appuient fortement le côté "complot du vilain qui a décidé de frapper un grand coup". Elle en fait des dégâts, la photo qui bouge toute seule qu'on croirait sortie de Harry Potter ! Laughing

A suivre !
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"

====

"le flood n'est pas un style" Cool

Akiko
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    MANGA COMICS CITY Forum Index -> MANGA COMICS CITY -> Anime & Animation All times are GMT + 1 Hour
Goto page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
Page 4 of 8

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group