MANGA COMICS CITY Forum Index

MANGA COMICS CITY
Tu as une âme de geek ? Alors ce forum est fait pour toi. N'attends plus, viens nous rejoindre.

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Fushigi no Umi no Nadia
Goto page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Post new topic   Reply to topic    MANGA COMICS CITY Forum Index -> MANGA COMICS CITY -> Anime & Animation
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Fëanor Curufinwë


Offline

Joined: 23 Nov 2014
Posts: 945
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Tue 3 Feb - 18:34 (2015)    Post subject: Fushigi no Umi no Nadia Reply with quote

Comme pour Lupin III, je créé un nouveau topic pour une série aussi indispensable !
J'ai décidé de mettre dans ce premier post toutes mes revues sur la série, faites jusqu'ici sur AL.com, histoire de garder une certaine cohérence.
Pour rappel, il s'agit des seize premiers épisodes, tous vus (à l'époque) uniquement en vf.
A partir de l'épisode 17, les revues seront faites à partir de la vo, et les noms des personnages ou de véhicules seront donc les noms originaux.

Fushigi no Umi no Nadia

Nadia et le secret de l'eau bleu



La série commence sur une mystérieuse lettre, dont voici le contenu :
"Si vous êtes l'un de ces aventuriers capables de partir à la recherche de formes véritables d'êtres mythiques, vivant bien au-delà des gigantesques chutes d'eau nommées périlleuses, si telle est vraiment votre quête, il vous faudra d'abord me trouver, moi !"

Puis, un rapide descriptif de la situation :
"En l'année 1889, au milieu de l'Océan Atlantique, de nombreux navires étaient victimes d'accidents. Les gens en attribuaient la responsabilité à des monstres marins rescapés des temps anciens. Mais, bientôt, les différentes puissances maritimes commencèrent à s'accuser mutuellement de perpétrer contre leur flotte respective des attaques utilisant des armes nouvelles. C'est à cette époque que s'instaurèrent progressivement de dangereuses tensions militaires. L'industrie lourde, sous la conduite des acièries augmentées, accroissant le commerce intérieur, le pouvoir de chaque nation s'amplifiait, se ressentant d'abord surtout dans leurs colonies africaines ou asiatiques. Les escarmouches devinrent monnaie courante, et en cette fin de XIXème siècle, les peuples sentaient qu'on s'acheminait doucement vers un conflit mondial."


J'ai vu les deux premiers épisodes et je suis très emballé !
Ce départ dans l'aventure me fait beaucoup penser au film Laputa, le château dans le ciel, de Miyazaki, un film que j'apprécie énormément !
En 1889, à Paris, Jean Roc de Baltique, jeune garçon de 14 ans, veut participer à l'exposition universelle. En effet, ce féru d'inventions en tout genre, petit génie de la mécanique, a mis au point un aéroplane.
Pendant les nombreuses démonstrations catastrophiques d'avions tentant vainement de quitter le sol plus de huit secondes (!), Jean aperçoit une jeune fille à la peau sombre.
Cette fille s'appelle Nadia, elle est accompagnée d'un lionceau, appelé Attila, et ne se souvient pas de son enfance, ni d'où elle vient. Elle possède d'extraordinaires capacités athlétiques et travaille dans un cirque. Elle possède un étrange pendentif au cou, de couleur bleu, qui s'allume lorsqu'elle est en danger.
Une jeune femme rousse, appelée Gladys, accompagnée de ses deux sbires, Titus et Caïus, ne cesse de la poursuivre.

C'est donc ainsi que débute cette série. Les personnages sont posés, mais par contre, ils ne tiennent pas en place. Nadia souhaite aller en Afrique, espérant y trouver ses origines, et Jean sera un soutien important, notamment grâce à ses inventions !
Dans le deuxième épisode, on découvre justement quelques-unes de ses inventions, qui au grand dam de Nadia, semblent toutes destinées à tomber en panne.
Ce petit génie a par exemple mis au point la lampe électrique, par dynamo. Le truc, c'est qu'il faut constamment tourner la dynamo, attention aux poignets ! Encore plus étonnant, l'escalator ! Malheureusement, il ne marche que pour une personne, sinon, c'est la panne ! Laughing
Autrement, on découvre dans sa maison beaucoup de modèles d'aéroplanes, tous baptisés "L'étoile de la Seine" !
A la fin de l'épisode, nos amis s'envolent, avec succès, pour l'Afrique malgré une nouvelle attaque de Gladys.
Malheureusement, le moteur explose en plein milieu de la mer, et une tempête approche.
A suivre !

J'éviterai évidemment d'en dire trop par la suite, mais comme il s'agit des deux premiers épisodes, il faut bien situer l'histoire qui débute.
Cette série est en effet digne d'éloges ! En deux épisodes, on se sent déjà proches des deux jeunes adolescents, et on en sait déjà beaucoup sur leur caractère.


Je viens de voir l'épisode 3, Le Monstre des mers.
Nadia, Attila et Jean ont eu la chance de croiser le chemin d'un navire de guerre américain.
Recueillis par l'équipage, ils vont vite se rendre compte que ce bâtiment occupe une fonction spéciale, la chasse aux monstres marins.
Gladys, Titus et Caïus n'ont pas froid aux yeux, puisqu'ils défient carrément le navire avec leur petit sous-marin ! Heureusement, ce sous-marin a lui aussi une option utile, il peut agiter un drapeau blanc ! Laughing
Quelques temps après, on fait la connaissance d'un de ces monstres marins.
J'ai un peu pensé aux Ômu de Nausicaä, en voyant ces monstres. Je ne sais pas si c'est voulu, mais le résultat est là.
On apprend aussi dans cet épisode que Nadia est végétarienne, un concept que Jean ne connaissait pas.
De plus, elle ne comprend pas la passion de Jean pour ce navire, dont la fonction première est de tuer, et plus tard, elle réagit avec colère devant le raisonnement "tuons ce qu'on ne connaît pas" de Jean.
Ce dernier reste assez stoïque devant tous les évènements, ainsi que face à la façon de penser de Nadia. On a l'impression qu'il accepte toute nouvelle forme de pensée, même s'il ne donne pas l'impression de se remettre en question.
Il a un côté un peu naïf, au vu de ces trois premiers épisodes.

Le côté négatif de cet épisode, c'est la voix française horripilante du scientifique du navire, celui qui apprend à Nadia et Jean que ce bâtiment est destiné à la chasse aux monstres marins. Non seulement le comédien donne un air de crétin fini au perso, mais en plus il parle avec une voix qui casse les oreilles.

Enfin, vivement la suite !

Episode 4
Le Nautilus



Jean et Nadia sont "sauvés" par un navire submersible, le Nautilus, commandé par le Capitaine Nemo, secondé par Electra.
Seulement, ils sont enfermés et isolés dans une chambre, surveillés vingt-quatre heures sur vingt-quatre, n'ayant contact qu'avec Electra, qui se masque le visage en leur présence (soit dit en passant, elle aurait quand même mieux fait de trouver quelque chose qui masque mieux son visage ! ^^). Cette dernière appelle Nadia "Princesse", et semble la connaître.
Le Nautilus poursuit un sous-marin ennemi, qui ressemble beaucoup au monstre qui a attaqué le précédent navire américain.
Un épisode qui repose donc sur le mystère de ce Nautilus et de son capitaine, le fameux Nemo.
Ici, Jean et Nadia ne peuvent même pas être spectateurs de ce qui se passe !
Ce qui n'empêche pas d'en apprendre un peu plus (un tout petit peu) sur eux.
En effet, tout au long de l'épisode, on assiste à une nouvelle divergence d'opinions entre les deux jeunes adolescents. Nadia prône la suspicion systématique, spécialement à l'égard des adultes, tandis que Jean reste partisan de la curiosité perpétuelle, et de l'ouverture d'esprit envers toute personne inconnue qu'il rencontre.
Du coup, on voit bien que ces deux-là feraient un couple parfait ! Very Happy

L'apparition de Nemo, donc ! Principale attraction de cet épisode, le Capitaine ressemble, physiquement (parce qu'il n'est guère bavard le bougre), à un mélange entre Albator, Corto Maltese (la stature surtout), et, surtout, le Commandant Global de Macross !


Concernant la voix de Nemo, effectivement, c'est étrange, cette idée d'avoir voulu lui donner un côté aristo un peu caricaturé...
Pour l'instant, je ne sais pas trop quoi en penser... J'attendrai de mieux connaître le personnage pour me prononcer là-dessus.
Vite, la suite !

Episode 5
L'île de Marie


Jean et Nadia atterrissent en catastrophe sur une île après s'être fait tirer dessus.
L'aéroplane est détruit.
Un groupuscule armé mystérieux, qui est à la recherche du cristal bleu et qui connaît le Nautilus, se trouve sur cette île.
Glady et ses deux hommes de main se font d'ailleurs capturer par ces encapuchonnés.
Quelques temps après, Jean et Nadia découvrent une famille fusillée en chemin, dont seule la fille, Marie, a survécu.
Comment lui annoncer la nouvelle ?
Dans cet épisode, l'intrigue commence à se dévoiler, et on remarque que Gladys n'est pas la mauvaise femme qu'elle semblait paraître, puisqu'elle s'inquiète pour Jean et Nadia.
Cet épisode voit donc apparaître la petite Marie, victime d'une terrible tragédie.


Et ces encapuchonnés ont un lien avec Nemo et le Nautilus.


A suivre ! Very Happy

Episode 6
La forteresse de l'île perdue


Après avoir inspecté le port, Jean se rend compte que l'organisation emploie les habitants de l'île aux travaux forcés. Un peu plus tard, on s'aperçoit que Gladys aussi y est retenue.
La petite Marie se fait enlever !
Jean et Nadia partent à sa recherche, s'infiltrant dans l'usine de cette organisation criminelle, dont les membres ont pour cri de ralliement: "Néo-Atlant !"
Le chef de cette organisation apparaît.

On découvre ici que l'organisation utilise une technologie avancée, l'usine marche sans ouvriers, on peut même voir des robots ! Mais même dans une situation dangereuse, Jean reste curieux et se demande comment fonctionnent les robots et quelle est l'utilité des machines de l'usine !
Jules Verne est cité.

La relation entre Jean et Nadia évolue, entre petites disputes commentées par la petite Marie (décidément très attendrissante, comme lorsqu'elle réclame son baiser du soir) et véritable confiance mutuelle qui s'installe, jusqu'au final de l'épisode, qui donne une furieuse envie de voir la suite !

On devient vite accro ! Very Happy

Episode 7
La Tour de Babel
"Vive Néo Atlantis !"


"Bon...j'vais pas vous le cacher, ça spoile un peu..."


Retenue contre son gré, Nadia refuse de dire où se trouve la pierre bleue.
Mais devant l'implacable chef de l'organisation (Argon) et son odieux chantage, elle n'a d'autre choix que de le lui révéler. En effet, la petite Marie et Attila sont aussi prisonniers, et cet Argon est déterminé à retrouver cette pierre.
Étrangement, Nadia est traitée comme une princesse par ses ravisseurs, qui ont d'ailleurs ordre de l'appeler "princesse", et tandis que Marie et Attila sont emprisonnés dans une cellule, elle a droit à un luxueux appartement ainsi qu'à un dîner copieux. De plus, le chef de l'organisation connaît Nadia et son père. Mystère Mystère !
De son côté, Jean tente de s'infiltrer pour sauver ses amis.
Quant à Gladys et ses deux hommes de main ("oui maîtresse !" Laughing ), ils réussissent assez facilement à s'enfuir.

On apprend quel est le but de cette terrible organisation. Ressusciter le pouvoir de l'Atlantide !
Après douze longues années de développement, le projet prend forme, avec la Tour de Babel et son "rayon de la mort".
Le but est, selon eux, de "conduire l'humanité sur le chemin de la vérité afin de mettre un terme aux guerres et à la famine"...
Ils utilisent pour ce faire un satellite qui aurait plus de douze mille ans, et qui aurait été mis au point par les habitants de l'Atlantide, ainsi que l'énergie d'un monolithe qui rayonne comme la pierre bleue de Nadia. Leurs intentions sont claires, ils veulent devenir Dieu.

La phrase de fin, on la doit au capitaine Nemo "Cette lumière est celle de Satan, la Terre est en péril..."

La vache ! ça chauffe ! On passe, sans être prévenu, à la vitesse supérieure, et ça décoiffe !
Les enjeux sont posés, les pions sont sur l'échiquier, ne reste plus qu'à voir comment tout ça va se finir. Et on n'en est qu'à l'épisode sept !! 'Sont malades les gars ! Laughing

Episode 8
Le sauvetage de Nadia


"D'un côté le Nautilus... et de l'autre... Argon et son rêve de nouvelle Atlantide... mais que vient faire la pierre bleue dans tout ça ?"


Suite de l'opération sauvetage de Nadia !
Jean s'allie à Gladys, Titus et Caïus pour libérer ses amies.
Je dirais que cet épisode est dans le genre 100% testostérone, dans le sens où ce sont les hommes de la série qui sont mis à l'honneur.
Mais la raison d'agir est toujours la même, et du reste, c'est un peu l'histoire de l'humanité masculine qui se déroule ici. Puisqu'en fait, tout les perso masculins agissent pour la gent féminine !
Titus et Caïus agissent sous les ordres de leur maîtresse Gladys, Jean ne pense qu'à sauver Nadia, peu importent les dangers, et le Capitaine Némo a tout risqué pour, lui aussi, sauver Nadia.
Mention spéciale à Caïus, donc, qui fait ici montre d'une étonnante force, capable de contenir l'assaut d'un robot de deux fois sa taille. Impressionnant !
De plus, même s'il échoue, on peut aussi constater que c'est un excellent tireur, et qu'il sait faire preuve, tout comme Titus et Gladys, d'un remarquable sang-froid !

J'aime bien le nom qu'a trouvé Caïus pour baptiser le tank de Gladys, le Glatank ! Laughing Mais Gladys lui préfère le nom plus révélateur de Catherine ! Serait-ce une référence à Catherine de Médicis ?

Enfin, Argon se pose en ennemi de l'humanité. Son rêve de purification de la Terre prend ainsi tout son sens...il veut se débarrasser de l'humanité. Il est très heureux quand Nadia le traite d'inhumain...qui est donc cet..."Homme" ?
Retournement de situation à la fin ! Est-ce que le pouvoir de la pierre bleue est limité (on voit le monolithe bleu se fissurer au début de l'épisode) ou alors est-ce Argon qui l'a sciemment fait détruire ? Cela reste un peu flou pour moi...

Bref, encore un excellent épisode qui s'achève !
La suite !

Maintenant, concernant le doublage de Némo, je dois dire que j'adhère, au bout du compte ! C'est avec cet épisode que je me suis dit: "tiens ! ça lui va super bien, en fait !"
Donc, c'est officiel, je fais partie des partisans de ce choix de voix !

Episode 9
Le secret de Némo


"Ce vaisseau est vraiment le produit d'une science ultra-moderne !"


Après la tempête des derniers épisodes, on a droit ici à un peu de repos.
Accompagnés de Gladys et de ses deux hommes de main sur le Catherine, Nadia, Jean, Marie et Attila sont accueillis à bord du Nautilus.
Peu de choses à dire sur cet épisode, qui sert clairement de transition. On retiendra quand même la méfiance permanente de Nadia envers le Nautilus et Gladys, l'attirance de cette dernière pour les hommes murs (petit complexe d'Electre ?), et surtout le caractère de ce vieux loup de mer qu'est Némo, homme taciturne et soucieux de son équipage.
Il est évident qu'il existe un lien entre lui et Nadia ! Lorsqu'il joue de l'orgue la nuit, Nadia se réveille et déambule dans les couloirs, presque somnambule, appelant sa mère, le son de l'orgue lui rappelant des souvenirs...
De plus, on découvre que Némo détient aussi une pierre bleue, de la même forme que celle de Nadia.

Qu'est-ce...que ça peut bien vouloir dire ? Laughing

Episode 10
Le Glatank en action


"Nous avons beaucoup grandi mais...nous sommes encore des enfants..."


Toujours à bord du Nautilus, Jean, Nadia et Marie s'habituent à la vie dans le sous-marin. Seulement, le Capitaine Némo donne l'ordre de séparer Jean de Nadia et Marie, et de l'installer dans la cabine de Gladys, Caïus et Titus. Jean comprend et accepte, ce qui énerve Nadia, qui est attristée d'être séparée ainsi de son ami.
On commence à voir poindre un soupçon d'amour dans cette relation entre Jean et Nadia, ce que Gladys fait d'ailleurs comprendre à Jean.

Argon a tendu un piège au Nautilus, mettant ce dernier dans une situation dont il semble impossible de se tirer indemne, voire vivant.
Cependant, il existe un moyen de s'en sortir, grâce au Glatank ! L'occasion pour Gladys de bien se faire voir par le Capitaine ! Mais Titus et Caïus préfèrent faire cavalier seul pour cette mission dangereuse.

Voici un épisode qui fait la part belle aux sentiments. Devant l'incompréhension de Jean face aux femmes, Titus et Caïus éclatent de rire ! Jean et Nadia commencent à prendre conscience de leurs sentiments, de la nature des rapports homme / femme. Paradoxalement à cause de la réaction de Némo, qui en cherchant à les séparer, ne fait que souligner et accélérer les choses !

A suivre !

Episode 11
Les Petits Nouveaux du Nautilus


"Même s'il te paraît inoffensif, ce sous-marin est avant tout un instrument de mort."


Gladys, Caïus et Titus sont officiellement des membres de l'équipage du Nautilus, contre l'avis du capitaine en second, Electra, qui continue à se méfier de Gladys.
Jean souhaite apprendre le fonctionnement du sous-marin du capitaine Némo et Nadia veut se rendre utile en secondant Gladys aux cuisines. De son côté, la petite Marie passera son temps à s'instruire auprès d'Electra.

On apprend ici que le Nautilus renferme quelques gros secrets, comme le générateur qui fournit l'énergie du Nautilus, et qu'il se propulse grâce à un réacteur à eau.

Tandis que Nadia et Gladys découvrent l'existence de l'électricité, Jean découvre la nature du réacteur du Nautilus, un réacteur atomique ! C'est pour le jeune garçon une incroyable découverte, et ça se comprend.
Comment Némo a-t-il pu mettre la main sur une telle chose ? D'où vient cette technologie totalement en avance sur son époque ?
Autre petite nouvelle, le dirigeable d'Argon s'appelle l'Airfish.

Globalement, le but de cet épisode est de montrer l'importance du Nautilus pour, j'imagine, les épisodes à venir. On prend parfaitement conscience ici que le sous-marin est un "monstre" de puissance, une avancée technologique à l'origine incertaine.

A suivre !

Episode 12
Le Grand Amour de Gladys


"Je hais le poisson, je peux plus voir le poisson !! ça me rend malade le poisson, je n'aime pas le poisson, je n'veux plus de poisson, plus de poisson, plus de poisson ! J'ai besoin de prendre l'air ou bien alors je pense que je vais faire un malheur !"


Trop de poisson rend Caïus aigri !
L'équipage du Nautilus décide de faire une escale pour partir à la chasse.
Comme l'indique son titre, la majeure partie de l'épisode est consacrée au personnage de Gladys, folle amoureuse du capitaine Némo, à la figure paternelle évoquant son enfance.
C'est donc l'occasion d'en apprendre un peu plus sur la Lady !
Un épisode qui a subi la censure. La scène en question montre Gladys et Nadia en train de se déshabiller pour porter un maillot de bain, espionnées par Jean et Caïus, puis une dispute entre Gladys et Electra sur leur âge !

Nadia cherche à attirer le regard de Jean sur elle, mais ce dernier n'a d'yeux que pour les livres du Nautilus ! Petite colère !
En revenant de la chasse, Caïus fait tomber le cadavre d'un faon devant Nadia ! C'en est trop pour la jeune végétarienne, qui s'isole, quand soudain...!!

A suivre !

Il semble que ce soit la fin des épisodes légers à bord du Nautilus. On ne se lasse jamais ! Tout arrive toujours au bon moment. C'est merveilleusement équilibré !

Episode 13
Cours Marie


"Un kilomètre à pieds, ça use, ça use ! Un kilomètre à pieds, ça use les souliers !"


Attention chérie, ça va spoiler !


Un nouveau jour se lève, une nouvelle dispute entre Nadia et Jean ! Le petit chevreuil (c'était donc un chevreuil et pas un faon, je note) tué la nuit dernière par les hommes du Nautilus en est toujours la cause.
De son côté, la petite Marie fait le tour de l'équipage du sous-marin nucléaire, cherchant quelqu'un voulant jouer avec elle... las, personne n'a de temps à lui consacrer... par exemple, le capitaine Némo est trop occupé à augmenter le niveau de sa sombritude en faisant ce que fait tout personnage mystérieux digne de ce nom : Il contemple la mer, le regard droit, les bras croisés et la posture de marbre ! La petite Marie tente une imitation pas piquée des hannetons (TM 1987) Laughing
Faute de compagnons de jeux (hormis le brave Attila), la petite Marie décide donc d'explorer l'île seule. Elle découvre un chemin de fer et sans hésiter, le suit sans rebrousser chemin. Inévitablement, la jeune file se perd, et en arrivant au bout du chemin, de l'autre côté de l'île, elle fait une importante découverte, les hommes d'Argon sont là !
Grâce à l'intervention du grand Caïus, Marie réussit à s'échapper pour rejoindre l'équipage du Nautilus, poursuivie par les robots d'Argon.

La fin de l'épisode se dresse en parallèle de celle de l'épisode précédent. Sous les regards implacables et méprisants des hommes et femmes de l'équipage du Nautilus face à leur ennemi tué d'une balle par Némo, Nadia traite ce dernier d'assassin.

Voici un épisode qui commence comme une aventure en aparté de la petite Marie, histoire de la faire vivre un peu au coeur de toutes ces intrigues (On a d'ailleurs droit à une reprise du générique au cours des pérégrinations de Marie, tout-à-fait à propos), et qui finit dans un tout autre esprit, sans qu'on ait pu déceler la moindre trace de faux raccord ou de mauvaise transition ! Tout s'enchaîne à merveille, du grand Hideaki Anno !
Encore une fois, on assiste à une très bonne utilisation des différents personnages "secondaires" de la série, comme Caïus, qui refuse décidément de faire de la figuration, et Marie, donc !

A suivre !

Episode 14
La vallée de Dinictys


"La mort, c'est courant...c'est le fait de vivre qui est rare."


Attention chérie, ça va spoiler !


Le sous-marin ennemi est repéré par le Nautilus, aussitôt pris en chasse!
Nadia condamne la violence de Némo et se dispute avec Jean qui justifie son acte. Tout-à-coup, la petite Marie s'évanouit, elle a contracté la fièvre tropicale. Caïus est désespéré, s'étant lié à la jeune fille depuis le dernier épisode.
Néanmoins, il reste un espoir de sauver Marie d'une mort certaine. Une algue poussant sur les parois de la Grande Faille.
C'est un choix important que devra faire le Capitaine Némo.
Soit le Nautilus continue à pourchasser l'ennemi qui n'a jamais été aussi près, et laisse donc mourir Marie et Nadia (qui a entretemps aussi contracté la fièvre), soit Némo part à la chasse aux algues et laisse passer un acte qui pourrait être décisif dans sa guerre contre Argon.
Au final, qu'est-ce qui a motivé le choix de Némo ? La phrase de Nadia ("Qu'est-ce qui est le plus important alors, tuer des gens ou les sauver ?"), ou bien le fait que cette dernière soit aussi atteinte par la fièvre tropicale ? Le mystère demeure.

On découvre dans cet épisode une Electra implacable, prête à sacrifier la vie de deux enfants pour venger ses parents morts treize ans auparavant.
Tous les membres de l'équipage semblent avoir de bonnes raisons de suivre Némo, certains ayant perdu un proche et considérant Némo comme leur bienfaiteur.
Une discussion entre Caïus et Jean fait prendre conscience à ce dernier des horreurs de la guerre, au-delà de l'avancée des technologies, la mort des hommes. Caïus est le produit même de ces guerres. Il semble n'avoir connu que les conflits depuis sa naissance et a vu ses parents mourir.

Encore une fois, Caïus est bien mis en avant, et ses traits de caractère se révèlent peu à peu, rendant le personnage absolument attachant. J'espère que Titus aura aussi droit à un tel développement !

J'ai vraiment apprécié cet épisode, surtout la première partie qui aborde beaucoup de réflexions intéressantes !
Pour le côté plus futile, je ne sais pas si c'est voulu, mais Attila dans son scaphandre m'a énormément fait penser à Milou dans son scaphandre lunaire, dans Objectif lune (?) Laughing


A suivre !

Episode 15
Moment Critique


"Certaines questions doivent rester sans réponse si on veut continuer à vivre heureux."


Attention chérie, ça va spoiler !


L'épisode s'ouvre sur une scène du quotidien : Jean, Caïus et Titus réparent le Glatank (?). Nadia marche malencontreusement sur les lunettes tombées de Jean. Fate, un membre de l'équipage, parvient néanmoins à les réparer.
Une petite colère de Nadia de plus, contre le Nautilus qui va à l'encontre de la nature. Au détour d'un couloir, Nadia et Jean tombent sur une plaque commémorative du Nautilus. Nadia arrive à décrypter le texte écrit dans une langue inconnue :
"Eritrium, lancé dans l'espace en l'an 7962 du calendrier sidéral"

Un sous-marin affronte le Nautilus. Vite détruit, mais pas seul.
La flotte de la Navy attaque le Nautilus ! Le navire aux commandes de cette flotte est d'ailleurs celui qui avait recueilli Nadia et Jean dans le troisième épisode, le fameux chasseur de monstres marins.
Il semble que le Nautilus soit l'ennemi à abattre pour les américains qui se sont semble-t-il alliés à Argon (par tromperie de ce dernier).
Suite à cette attaque, le Nautilus réussit à faire croire à sa destruction, en "coulant" dans les profondeurs abyssales.
Malheureusement, le vaisseau étant gravement atteint, le capitaine Némo n'a d'autre choix que de fermer certaines parties du Nautilus, dont l'une d'entre elles est encore occupée, par Fate...
Jean supplie le capitaine de lui laisser une chance d'aller le sauver avant de condamner le passage...mais il est trop tard et c'est tout l'équipage qui risque d'être tué par les fuites de gaz.
Nadia demande alors à ce que le Nautilus remonte à l'air libre, même si la Navy est toujours dans les parages, quitte à hisser le drapeau blanc...
Impuissants, Jean et Nadia assistent à la mort du pauvre M. Fate.

Voilà que Nadia et Jean sont confrontés à la mort, Nadia rejetant toute la faute sur Némo, Jean incapable de dire un mot, écoutant les derniers hurlements de Fate, pestant contre la destinée.
Un moment très dur, insoutenable, malheureusement censuré en version française.
Le vaisseau continue sa route.
Dur ! Mais efficace, cet épisode ! C'est assez rare de voir ce genre de scène dans un anime. On comprend tout de suite ce qui fait de Nadia une oeuvre culte. Le rapport à la mort est terriblement bien retranscrit. Le thème a déjà été abordé dans Nadia (la mort des parents de Marie, la jeunesse de Caïus...), et on sent bien que c'est l'un des points centraux de la saga, avec cet épisode.

A suivre.

Episode 16
Le secret du continent disparu


"Atlantis. Le continent jégendaire qui a été détruit il y a 12000 ans. La vie a complètement disparu, et c'est le monde de la mort et du silence. je me demande ce qui a provoqué sa destruction..."


Attention chérie, ça va spoiler !


L'équipage est en deuil. Après la mort de trois de ses hommes, le Capitaine Némo se rend à Atlantis afin de les y enterrer, avec les nombreuses autres victimes d'Argon (ou Gurgol ! Razz ).
Nadia prend conscience du malheur amené par la pierre bleue et essaie de s'en débarrasser. Cependant, elle regrette tout de suite son acte, ce qui fait immédiatement revenir la pierre à elle.
Elle demande alors à Jean de l'examiner. Ce dernier est incapable d'en identifier l'origine et la composition, et constate qu'elle est beaucoup plus dure que le métal qui compose le Nautilus, pourtant à la toute dernière pointe technologique.
C'est alors que Nadia en vient à s'interroger sur le Destin. Ces trois hommes étaient-ils vraiment destinés à mourir ?
Plus tard, Nadia en vient à demander à Némo comment il peut vivre avec tous ces morts sur la conscience.

Jean Roc apprend une terrible nouvelle sur le continent d'Atlantis : Son père est mort suite au naufrage de son navire... il perd alors l'espoir et l'envie, lui qui partait à sa recherche. Malgré tout, il souhaite rester à bord du Nautilus, parce qu'il s'est attaché aux membres de l'équipage.

En assistant à l'enterrement des trois hommes du Nautilus, Jean pleure ses amis, mais aussi son père, et par-là même son rêve.
Les larmes de Nadia coulent sur sa pierre bleue, activant aussi l'immense pierre bleue trônant au centre du cimetière.

Un épisode centré sur le deuil. On voit la façon dont chacun des personnages réagissent à cet évènement. Certains s'isolent, d'autres se rassemblent, d'autres encore festoient, célébrant la mémoire de leurs amis décédés... En consacrant un épisode entier à ce sujet, Anno Hideaki souligne évidemment le caractère important de la mort de personnages, aussi secondaires soient-ils, dans cette série. Encore une fois, on touche là à quelque chose de très singulier dans le monde de l'animation, non seulement japonaise, mais aussi mondiale !
Je me demande comment l'épisode a été accueilli, à l'époque. C'est, encore aujourd'hui, très inhabituel !

A suivre !
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"

====

"le flood n'est pas un style" Cool

Akiko
Back to top
Publicité






PostPosted: Tue 3 Feb - 18:34 (2015)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Fëanor Curufinwë


Offline

Joined: 23 Nov 2014
Posts: 945
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Thu 5 Feb - 12:37 (2015)    Post subject: Fushigi no Umi no Nadia Reply with quote

Fushigi no Umi no Nadia
Episode 17
Jean No Shin Hatsumei
La Nouvelle Invention de Jean


"Un enfant a besoin des autres, mais un homme se débrouille tout seul."


De retour sur le Nautilus, la vie reprend son cours normal, et chacun s'occupe comme il peut pendant son temps libre. Quant à Jean, après ce qu'il a appris à Atlantide, il demande au Capitaine Nemo de l'accepter à son bord comme membre à part entière de l'équipage. Ce dernier refuse, souhaitant qu'il garde "les mains propres". Loin de se décourager, Jean demande à Electra de plaider en sa faveur auprès du Capitaine, puis à Grandis, mais la réponse reste la même.
Pour se changer les idées, sur les conseils de Nadia, il se met en tête de construire un nouvel avion.

Si techniquement, cet épisode ne casse pas des briques, en raison d'une animation statique et d'une reprise trop fréquente de plusieurs plans, il n'en reste pas moins très intéressant du point de vue de son scénario !
J'ai bien aimé cette scène dans laquelle Jean ne cache pas les sentiments envers Nadia, du moins aux autres membres d'équipage, disant de manière tout-à-fait naturelle qu'il est avec Nadia.
Hanson et Sanson font office de très bons grands frères pour lui d'ailleurs, en le conseillant et lui montrant ce qu'il doit faire s'il veut être considéré comme un adulte.

C'est d'ailleurs le thème de l'épisode, la prise de conscience de Jean, due à la révélation sur Atlantide (
la mort de son père
), qui décide de passer brusquement à l'âge adulte, même s'il n'a pas vraiment d'idée sur ce que cela implique. Une décision qui provoque l'étonnement, et aussi l'incompréhension de Nadia, qui ne souhaite quant à elle pas du tout devenir adulte.
Jean, ici, se cherche. Il veut à tout prix devenir adulte et de fait cherche à comprendre ce monde. S'il pense d'abord y arriver en devenant membre d'équipage du Nautilus, et donc en voulant devenir un guerrier, ses différentes discussions avec Sanson et Hanson le guideront vers une autre voie et lui montreront qu'il ne peut pas brûler les étapes.
C'est en connaissant ses limites, en sachant ce qu'il peut faire et ce qu'il ne peut faire, qu'il finit par se trouver. Jean n'est pas un guerrier, et ce n'est pas en tuant qu'il deviendra adulte. C'est grâce à Nadia qu'il comprend, son avenir est auprès d'elle. Il est, il sera, et en fait il a toujours été, un inventeur, un petit génie. Et il le prouve une fois de plus à la fin de l'épisode, puisqu'il invente ni plus ni moins que
l'hélicoptère
! Jean est un jeune de son temps !

_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"

====

"le flood n'est pas un style" Cool

Akiko
Back to top
Fëanor Curufinwë


Offline

Joined: 23 Nov 2014
Posts: 945
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Fri 6 Feb - 19:48 (2015)    Post subject: Fushigi no Umi no Nadia Reply with quote

Fushigi no Umi no Nadia
Episode 18
Nautilus tai Nautilus-Gô
Nautilus contre Nautilus


"La nature a beaucoup de secrets que l'homme ignore."


Le Nautilus s'est rapproché des côtes d'un pays, ou d'une île, dont le nom n'est pas mentionné, afin que quelques membres d'équipage partent à la pêche aux nouvelles concernant l'organisation Néo-Atlantis, qui se fait plus discrète ces derniers temps.
Le Nautilus ayant dû subir de nombreuses réparations, le matériel de maintenance commence à manquer. Il faut donc retourner à la base, située au Pôle Sud, pour le réapprovisionnement.
Voilà un scoop, Jean est extrêmement enthousiaste à l'idée d'aller en Antarctique !

Sauf que là-bas, ils constatent qu'un volcan sous-marin s'est réveillé. Pire encore, le Nautilus est attaqué par un calamar préhistorique géant, aussi massif que têtu !

C'est à un combat contre Dame Nature auquel on assiste dans cet épisode ! C'est d'ailleurs l'occasion de constater une fois de plus à quel point le Nautilus est en avance sur son époque, trop en avance même !
Quand Jean questionne Electra à ce sujet, il ne récolte rien d'autre qu'un "c'est un secret !"
Cette technologie n'est semble-t-il pas du fait de l'Homme, comme l'atteste presque Electra, parlant du tunnel sous la banquise que le navire emprunte comme de "quelque-chose d'inconnu de l'Humanité".

Cet épisode est assez creux en terme de narration, et fait plutôt office de transition avant l'arrivée à la base du Nautilus. Bien qu'il ne soit pas désagréable à suivre (en particulier grâce au duel contre le Calamar), il relève de l'anecdotique.
A suivre !
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"

====

"le flood n'est pas un style" Cool

Akiko


Last edited by Fëanor Curufinwë on Sat 7 Feb - 16:51 (2015); edited 1 time in total
Back to top
Yupa


Offline

Joined: 26 Nov 2014
Posts: 725
Localisation: Paris
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sat 7 Feb - 10:15 (2015)    Post subject: Fushigi no Umi no Nadia Reply with quote

  Très judicieux commentaires, vivants et souvent drôles, Feanor ! Et c'est une bonne idée aussi de les remettre ici, vu que du côté fofo AL, ça grippe assez sérieusement.
 De mon côté, je vais peut-être aussi privilégier Passion Manga pour continuer mes furetages de petits détails annexes dans la série, sans faire doublon avec toi.
  Je n'en arrive qu'à l'épisode 13 ; tiens moi aussi j'avais mis "faon" pour le 12, tant le quadrupède est semblable au Bambi de Disney. Je vais essayer de saisir le terme employé dans la VO.
  Le fait que Nadia dans le 12 essaie d'attirer le regard de Jean avec son élégante robe prouve qu'elle lui pardonne son voyeurisme du matin (d'ailleurs elle a semblé un peu désolée quand son - très gros ! - caillou lui a aplati la tronche en beauté !). Mais Jean toujours aussi nul ne comprend pas cette tentative de se faire pardonner, ni cette autorisation (relative) à la contempler. Colère révélatrice de Nadia : le narcissisme s'éveillerait-il en notre farouche puritaine ?
   
_________________
"La seule adoption de l'enfermement des femmes en sérails nous rendrait en peu de temps barbares, et la seule libération des femmes du carcan qu'elles subissent ferait passer les barbares à la civilisation." (Charles Fourier, 1808)
Back to top
Fëanor Curufinwë


Offline

Joined: 23 Nov 2014
Posts: 945
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sat 7 Feb - 12:19 (2015)    Post subject: Fushigi no Umi no Nadia Reply with quote

Merci Yupa ! Very Happy
Je voulais justement te répondre hier, mais le forum a subitement disparu, et n'est plus reparu depuis ! -_-
Je voulais te dire que j'aime beaucoup lire tes analyses ! ^^
Quant à mes revues, j'en ai fait une bonne dizaine par avance, donc je suis en plein arc de l'île de Lincoln ! Et c'est un enfer ! Je comprends parfaitement pourquoi ce passage est si décrié. J'ai l'impression de voir une autre série, une version cartoon, Tex Avery raté, de Nadia !
J'ai en tout cas adoré un épisode en particulier, le 22, dont on ne peut pas donner le titre, parce que voilà, c'est pas l'heure ! Laughing


Je pense poster deux ou trois revues par semaine, puis quand j'aurais fini la série, ce sera plus fréquent !
Hormis ce passage sur l'île, la série respecte toutes ses promesses ! Very Happy
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"

====

"le flood n'est pas un style" Cool

Akiko
Back to top
Fëanor Curufinwë


Offline

Joined: 23 Nov 2014
Posts: 945
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sun 8 Feb - 23:28 (2015)    Post subject: Fushigi no Umi no Nadia Reply with quote

Suite à ce que j'ai écrit dans le topic "Jarnicoton", j'aimerais demander à une âme charitable un pitit service qui ne vous prendra même pas 5 minutes !
Je souhaiterais que l'un ou l'une d'entre vous copie-colle ma revue de l'épisode 19 de Nadia, Le Meilleur Ami de Nemo, sur le forum Al.com pour le transférer sur ce topic !
Il vous suffit juste d'aller sur "citer" en bas du post et de copier tout l'ensemble dudit post ! ^^
La seule différence sur le site passion manga se fera avec la taille des caractères qu'il faudra changer pour le titre de la série (size=24 ici) et celui de l'épisode (size=18 ici) !
Un grand merci d'avance à qui voudra me rendre ce service ! Very Happy
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"

====

"le flood n'est pas un style" Cool

Akiko
Back to top
Xanatos


Offline

Joined: 02 Jan 2015
Posts: 262
Localisation: Val d'Europe
Masculin Bélier (21mar-19avr) 羊 Chèvre
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Mon 9 Feb - 00:08 (2015)    Post subject: Fushigi no Umi no Nadia Reply with quote

Voilà Feanor ta critique de l'épisode 19 de Nadia ! Smile
Si tu as besoin d'autre chose, n'hésite pas, je serai ravi de t'aider à nouveau !  Okay




ame='feanor curufinwe' date='08/02/2015 20:58' post='267250 wrote:

Fushigi no Umi no Nadia
Episode 19
Nemo no Shin'yû
Le Meilleur Ami de Nemo
 


 

"La graîne de toutes les inventions et découvertes naît de l'intuition de l'inventeur. C'est ça, la science."
 


Arrivés à la base du Nautilus, sous l'Antarctique, Jean a à peine le temps de visiter les lieux que le Capitaine Nemo l'invite, lui et Nadia, ou plutôt leur ordonne de le suivre.
Après un court voyage dans un tunnel parmi les carcasses de dinosaures, ou Humodinasonics (sic), ils se retrouvent tous les trois face à une gigantesque baleine blanche, dont Nadia parvient à entendre la voix !


 
Elle s'appelle Irion, a 20000 ans et Nemo la présente comme étant son ami !
Sa rencontre avec Irion apportera l'espoir à Nadia de
retrouver son père... et son frère
?


 
Cet épisode m'a fortement rappelé Evangelion, avec sa base enfouie sous terre, l'ascenseur surplombant toute la zone, et ses pingouins ! Il y a aussi un autre détail, plus anecdotique, qui m'a rappelé EVA, c'est lorsque Nemo emmène Nadia et Jean sur le Pôle Sud pour contempler une aurore boréale. Lorsqu'ils voient le phénomène pour la première fois, on entend un léger son qui rappelle le bruit que faisait Ramiel, le cinquième Ange !


 
A trois reprises, voire plus, le Capitaine Nemo fait montre ici d'une intelligence et d'une avance sur son époque impressionnantes ! Pour ceux qui pensaient que seul Jean était un précurseur :
- L'arbre du monde, décrit ainsi par Nemo, que l'on voit dans la glace, est une jolie référence à la mythologie nordique, Yggdrasil ! Je ne sais pas s'il y aura un lien avec l'histoire plus tard, mais si ce n'est pas le cas, ça reste une très jolie digression poétique !
- Jean apprend de Nemo que les continents se déplacent !
- Le mot du jour : Homodinasonics ! La théorie de Nemo concernant ces sauriens aperçus dans l'épisode : Ils pouvaient adapter leur corps aux changements environnementaux. Ils ont évolué rapidement et créé une civilisation avant celle de l'Homme.
Il semble que le monde tel que présenté ici par Nemo tienne autant de la fantaisie que de celui dans lequel nous vivons ! Les Homodinasonics seraient-ils les fameux Atlantes ?


Voilà un épisode qui contraste fortement avec le précédent ! Il révèle quelques mystères tout en prenant bien soin d'en poser de nouveaux ! Rafraîchissant !



_________________
Hello Sugarcube!
Back to top
Fëanor Curufinwë


Offline

Joined: 23 Nov 2014
Posts: 945
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Mon 9 Feb - 00:48 (2015)    Post subject: Fushigi no Umi no Nadia Reply with quote

Merci beaucoup Xanatos ! Very Happy
J'en profite pour mettre le lien vers le bruit que fait l'ange Ramiel dans Evangelion et qu'on entend dans cet épisode de Nadia !
Ramiel - Neon Genesis Evangelion
Et pareil pour le renvoi à Yggdrasil !
(les liens ne passent pas parce que contrairement au forum Al.com, sur le forum de DD les "" ne sont pas utilisées dans les liens ! ^^ )
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"

====

"le flood n'est pas un style" Cool

Akiko
Back to top
Fëanor Curufinwë


Offline

Joined: 23 Nov 2014
Posts: 945
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sat 14 Feb - 17:32 (2015)    Post subject: Fushigi no Umi no Nadia Reply with quote

Fushigi no Umi no Nadia
Episode 20
Jean no Shippai
Jean commet une Erreur


"Une petite erreur peut avoir des répercussions sur la vie des gens."


L'organisation Néo-Atlantis fait à nouveau parler d'elle, alors que Gargoyle a réuni ses généraux pour tenir les comptes sur l'avancement de leur domination mondiale. La recherche du Nautilus se fait de plus en plus active, et c'est l'explosion d'une invention ratée de Jean qui finit par faire repérer le vaisseau sous-marin du Capitaine Nemo.

La deuxième partie de l'épisode se concentre plus sur le côté humain, avec Nadia qui prend la défense de Jean, puis qui en vient à s'interroger sur les choses de l'amour !
Puis Electra se dévoile un peu plus auprès de Nadia (dans tous les sens du terme d'ailleurs) !


Un épisode à cheval entre deux ambiances, ponctué de petites saynètes comiques, avec Grandis, Hanson et Sanson, ainsi que la petite Marie, alternant avec des passages plus sérieux.
A noter que la mise en scène est nettement supérieure aux précédents épisodes.
La relation Jean / Nadia, qui n'était jusqu'à maintenant explorée qu'à demi-mots, commence enfin à prendre forme, puisque Nadia montre des signes de jalousie envers Jean. Elle se sent d'abord délaissée au profit de sa passion de la mécanique, puis tourne sa jalousie vers Electra, qui réussit très vite à cerner les sentiments de la jeune fille !
De son côté, Electra révèle à Nadia ses motivations : Se venger d'un homme qui a causé la mort de sa famille.

C'est tout aussi plaisant de voir Electra révéler un peu de son histoire ! On sent d'ailleurs qu'il y a plus de choses complexes dans son histoire qu'elle ne veut bien en révéler à Nadia, ne serait-ce que dans sa façon de parler de l'homme responsable de sa tragédie personnelle sans qu'elle ne dise clairement de qui il s'agit !
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"

====

"le flood n'est pas un style" Cool

Akiko


Last edited by Fëanor Curufinwë on Sun 15 Feb - 19:45 (2015); edited 1 time in total
Back to top
Yupa


Offline

Joined: 26 Nov 2014
Posts: 725
Localisation: Paris
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sat 14 Feb - 20:38 (2015)    Post subject: Fushigi no Umi no Nadia Reply with quote

  Je l'avais mis sur le fofo AL, mais ça a mystérieusement sauté (décidément !), donc je replace ici, désolé du retard pris sur toi, Feanor !


  Episode 12, escale sur une île pour chasser du gibier et reprendre contact avec le vrai sol (grande satisfaction de Jean et Nadia entre autres).


  On assiste à un déshabillage de Gladys et de Nadia qui fut bien sûr censuré sur notre prude téloche. Gladys de dos, intégral mais sans descendre trop bas, et Nadia le haut seulement, mais quand même de face ! or Jean, toujours obsessivement curieux, rejoint Sanson occupé en hauteur à reluquer les nanas, et il lui échappe un cri d'émoi : les filles se retournent, et répliquent par un "Dans ta gueule !", une chaussure dans celle de Sanson par Gladys, une grosse caillasse dans celle de Jean par Nadia. 
  Ce qui a attiré mon sens du détail, c'est la petite robe de bain jaune qu'on voit ensuite à Nadia sur la plage : à peu près conforme à la tenue d'une fillette des années 1900, admettons, quoique trop vivement colorée. En revanche Gladys vient s'exhiber en bikini assez osé devant l'équipage du Nautilus (et auprès de Nemo bien sûr). Or ceci est impossible à l'époque : le bikini date de 1948.
_________________
"La seule adoption de l'enfermement des femmes en sérails nous rendrait en peu de temps barbares, et la seule libération des femmes du carcan qu'elles subissent ferait passer les barbares à la civilisation." (Charles Fourier, 1808)
Back to top
Fëanor Curufinwë


Offline

Joined: 23 Nov 2014
Posts: 945
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sat 14 Feb - 20:47 (2015)    Post subject: Fushigi no Umi no Nadia Reply with quote

Tes analyses sur les épisodes 12 et 13, tu les avais mises ici aussi, et elles n'ont pas disparu ici ("up, up, and away" dirait Superman, c'est à dire remonte un peu dans ce topic !) ! D'ailleurs j'ai répondu à ce post ! ^^
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"

====

"le flood n'est pas un style" Cool

Akiko
Back to top
Fëanor Curufinwë


Offline

Joined: 23 Nov 2014
Posts: 945
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sun 15 Feb - 12:28 (2015)    Post subject: Fushigi no Umi no Nadia Reply with quote

Fushigi no Umi no Nadia
Episode 21
Sayonara... Nautilus-Gô
Au Revoir, Nautilus...


"Nemo, je t'envoie mon invitation pour l'enfer."

Attention chérie, ça va spoiler !


Pour asseoir sa domination mondiale, Gargoyle sait qu'il doit éliminer le Capitaine Nemo, et il ne fait pas les choses à moitié : Le Nautilus est entouré par les Garfish (sous-marins) de l'organisation Néo-Atlantis. La confrontation est désormais inévitable, et Nemo va devoir faire montre de ses hautes capacités de stratège.
Mais Gargoyle n'en a cure car d'une, il est aux commandes d'un putain de cuirassé spatial, qu'on dirait même un Ange échappé d'Evangelion, avec son oeil géant, et de deux, il sort de son arsenal une toute nouvelle arme, aux aspects assez cartoonesques quand on y regarde de près, le Canon Super Catch !
Comment le Capitaine va-t-il parvenir à sortir le Nautilus d'un tel danger ?


C'est chaud ici, niveau action ! Après quelques épisodes plutôt calmes niveau ambiance, le réveil est brutal et sans concession !
Après l'épisode 14, Electra fait à nouveau preuve d'une détermination implacable, prête à tout pour parvenir à détruire Néo-Atlantis, même si cela implique la mort de tout l'équipage.
Grandis, Hanson et Sanson font enfin leur grand numéro ! ça faisait longtemps, tiens ! Et c'est toujours un plaisir de voir en action un trio aussi explosif, avec le retour du Gratan, par surcroît !

Beaucoup d'actions héroïques de la part d'une bonne partie des protagonistes dans cet épisode haletant au rythme effréné ! Mais aussi beaucoup d'interrogations quant au devenir de nos héros ! Vite, épisode suivant !... Attends, c'est quoi ce titre de l'épisode 22 ?!
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"

====

"le flood n'est pas un style" Cool

Akiko
Back to top
Yupa


Offline

Joined: 26 Nov 2014
Posts: 725
Localisation: Paris
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sun 15 Feb - 16:50 (2015)    Post subject: Fushigi no Umi no Nadia Reply with quote

 Comme prévu, je ne m'occupe que de compléments de détails, en évitant de répéter Feanor.


 Episode 13 :
 
   La manière dont Marie partie à l'aventure va s'égarer est géniale, digne d'un grand cinéaste (elle a frappé aussi Feanor), amenée par son délaissement par les "grands", mais aussi par la présence du petit lionceau si charmant (seule, elle ne serait pas partie sans doute).  Puis il y a le jeu qui consiste à suivre des rails, lesquels semblent devenir un peu hypnotiques pour la fillette et la "tirent" en avant. Le spectateur sent parfaitement le danger : quels sont ces mystérieux rails ? pourquoi ne sont-ils plus rouillés à partir d'un certain point ? quand l'inquiétude, légère d'abord, finit par atteindre Marie, et qu'elle veut les remonter pour rentrer, il est trop tard : elle a omis de repérer les embranchements qu'elle a dépassés ! en jeune enfant qu'elle est, elle s'en remet à la "magie" du bâton qui tombe au hasard, en vain bien sûr... et l'Ennemi apparaît ! habilement, pour détendre un jeune public éventuel, Anno rend la suite tragi-comique par quelques péripéties autour de King et de Sanson arrivé à point (le "robot" qui les poursuit est plus grotesque que terrifiant).


 Episode 14 :


  Depuis le début de son arrivée sur le Nautilus Nadia, technophobe, pacifiste et végétarienne pour ne pas être cause de morts d'animaux, déteste cet engin et singulièrement Nemo lui-même. Or il a tué sous ses yeux un soldat Néo-Atlan, ce qui ne fait qu'attiser sa haine envers cet "assassin" qu'elle ne cesse d'accuser. Elle est "pour la vie" avec une rigueur farouche. Electra dans cet épisode se querelle aussi avec Nemo, mais pour une raison diamétralement inverse : par soif de vengeance familiale elle aurait volontiers laissé périr Nadia et Marie ! 
  Au passage on peut deviner son âge approximatif : elle s'est vantée devant Gladys d'être "encore dans la vingtaine", parle du massacre de ses parents et de son petit frère "il y a treize ans", et de son serment de vengeance alors. En lui attribuant la lucide fermeté qu'il y faut, elle pouvait avoir 14 / 16 ans environ, + 13 = 27 / 29 ans à présent, et pas plus jeune, car on l'imagine mal dans ce cas assez compétente et mature pour être capitaine en second du Nautilus.
  Sanson raconte à Jean qu'il a perdu lui aussi ses parents (comme tu le signales très judicieusement, Feanor, on commence à le connaître plus en profondeur, ainsi que d'autres personnages secondaires telle Marie), ce qu'il trouve presque banal "à notre époque de maladies et de guerres". Les maladies, oui, très mal soignées encore, mais côté guerres dans les années 1890 où nous sommes il n'y en avait pas en Occident : calme plat de 40 ans entre 1871 et 1912 (Guerres Balkaniques).
  
 Episode 15 :


 Jean est hypermétrope ! en effet, ses lunettes agrandissent ses yeux, et non l'inverse (cas de myopie).
 
 La mort rôde, comme tu le mets bien en relief, Feanor. Celle des trois marins asphyxiés est un des épisodes les plus puissamment tragiques de la série, d'autant plus que Faito, après avoir longuement exhorté Jean à travers la paroi dans un sens résigné à son sacrifice, au moment de mourir hurle son désespoir et son désir de vivre ! encore une scène digne des plus grands cinéastes !
  Et quand Nadia exhale à nouveau sa rage contre le capitaine, Gladys lui colle une claque : "Tu ne comprends pas qu'il souffre ?!" On avait déjà d'ailleurs remarqué que Gladys était devenue plus lucide, passant du béguin évaporé pour Nemo à une attitude pensive, mûrie. Et lorsque sur le pont Sanson critique l'équipage en train de réparer tous les dégâts sans apparemment penser à leurs camarades morts, "Ces gens n'ont pas de coeur", Gladys réplique magnifiquement : "Ils n'ont pas de temps pour les larmes". Elle a remis son uniforme. Elle sait qu'il y a une guerre.
 


  




  
_________________
"La seule adoption de l'enfermement des femmes en sérails nous rendrait en peu de temps barbares, et la seule libération des femmes du carcan qu'elles subissent ferait passer les barbares à la civilisation." (Charles Fourier, 1808)
Back to top
Fëanor Curufinwë


Offline

Joined: 23 Nov 2014
Posts: 945
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Mon 16 Feb - 11:35 (2015)    Post subject: Fushigi no Umi no Nadia Reply with quote

Fushigi no Umi no Nadia
Episode 22
Uragiri no Electra
La Trahison d'Electra


"Je dois me faire pardonner mes actes. C'est mon unique raison de vivre."


Après un coup stratégique porté aux forces de Néo-Atlantis, le Nautilus et son équipage réussissent à leur échapper, au prix de nombreux dommages matériels.
Le navire sous-marin étant en très mauvais état, Nemo rassemble son équipage afin de se débarrasser des parties les plus endommagées du Nautilus. Il enferme également Nadia, Jean et Marie dans sa chambre personnelle en vue de les faire évacuer, jugeant le danger trop grand dorénavant.
C'est lorsqu'il se rend au poste de pilotage qu'il découvre un membre de l'équipage toujours présent, un pistolet à la main. Un coup de feu retentit dans tout le Nautilus. C'est le signal d'un règlement de compte vieux de treize ans qui se dévoile au grand jour.

Une chose est sûre, avec un titre pareil, pas de place pour le suspense ! Je vous préviens, à partir d'ici,
ça va spoiler, chérie !


A travers la tragédie d'Electra, c'est l'histoire de Néo-Atlantis qui nous est contée ici, et plus encore ! Z'êtes prêts ? parce que là, on entre dans le niveau supérieur du Cépaleur !
On apprend ainsi l'origine de l'organisation, qui était à la base une faction rebelle du royaume de Tartessos, cherchant à prendre le pouvoir par la force. Ils y parvinrent en assassinant la Reine, puis rebaptisèrent le royaume "Empire de Néo-Atlantis".
Nemo était le roi de ce royaume, et afin d'empêcher l'Empereur de réveiller la puissance de la Tour de Babel, il déroba la source d'énergie de la Tour, la pierre bleue, causant par la même occasion la destruction de tout le royaume et ses habitants. Electra fit partie des rares survivants.
Si Electra se retourne contre Nemo, on peut se demander si c'est vraiment par vengeance, et pas plutôt par jalousie envers Nadia. En effet, elle estimait que pour vaincre Néo-Atlantis, tous les sacrifices étaient nécessaires, adoptant ainsi ce qu'elle croyait être le credo de Nemo, puisqu'il avait autrefois sacrifié son peuple pour contrecarrer les ambitions de Néo-Atlantis. Mais le comportement de ce dernier a changé, selon elle, depuis l'arrivée de Nadia, et pour cause ! Nadia est en fait la fille de Nemo, ce dont tout le monde se doutait de toute façon depuis un moment.


L'épisode est assez fort en symboles, et c'est pas peu dire !
C'est ici que l'on peut voir que surnom d'Electre (ou Electra) ne fut pas donné au hasard.
Electra voit Nadia comme une rivale, parce qu'elle considère Nemo comme son père. Et selon Freud (qui n'a pas toujours raison, surtout en ce qui concerne les femmes, mais restons-en au symbolisme) Electra est bel et bien victime du complexe d'Electre, puisque malgré l'attirance qu'elle ressent pour lui, elle est aussi en conflit avec lui.
La voir essayer de le tuer renvoie aussi bien évidemment à la tragédie grecque d'Electre, elle aussi étant farouchement en quête de vengeance.

La Tour de Babel détruite, le royaume englouti sous les eaux, tout cela renvoie à l'histoire biblique. Il y a néanmoins une différence importante et même majeure !
Le Déluge a eu lieu avant la construction de la Tour de Babel, et c'est parce qu'il y a eu ce Déluge que l'Humanité survivante, parlant la même langue, a pu construire la Tour. Pour le reste, vous connaissez l'histoire, dieu le père divise les hommes pour qu'ils arrêtent de construire en leur faisant parler différents langages.
Dans Nadia, c'est donc le contraire, la Tour de Babel détruite par Nemo, le royaume finit ensuite sous les eaux. Si on voulait s'amuser à aller plus loin dans le symbolisme, soyons fou, on pourrait penser que cette inversion des évènements appuie le côté maléfique de l'organisation Néo-Atlantis et sa naissance en ce royaume (la croix inversée, 666, tout ça, tout ça), représentant ainsi le diable, le mal, et toutes ces sortes de choses.

Parce que, à la base, le royaume de Tartessos semble être un endroit où il faisait bon vivre, non ? D'ailleurs, Tartessos est le nom donné par les Grecs à la première civilisation dont ils eurent connaissance en Occident, située sur la côte sud-ouest de la péninsule ibérique, frontière entre Afrique et Europe, rien de moins !
Alors voilà, la première ville de l'histoire du monde occidental, envahie par l'organisation maléfique, qui y réveille la puissance de la Tour de Babel, et finit engloutie sous les eaux. Le bien est donc symboliquement rayé de la carte (à l'image, inversée, de dieu purifiant la Terre du mal humain), et seule reste Néo-Atlantis, mal absolu, après cette purification du bien humain !
C'est tiré par les cheveux ? Peut-être...


Tiens, d'ailleurs, parlons-en, du Mal, avec un grand M ! Parce que... c'est pas si bête que ça, finalement, l'allusion au grand satan !
L'Empereur Néo fait ici sa première apparition. Son comportement le fait plus passer pour un automate qu'un être vivant, et les bruitages accompagnant chacun de ses mouvements n'aident pas à effacer cette impression. Ne serait-il qu'un pantin entre les mains de Gargoyle ?
Quand Gargoyle lui adresse la parole, il se cache les yeux et baisse la tête pour ne pas regarder l'empereur, évoquant ainsi le protocole avec les empereurs nippons qui se réclamaient d'ascendance divine et sur lesquels il était interdit de poser le regard, car on ne regarde pas le soleil !

Le décor de la salle du trône impérial est composé de divers tableaux, dont le principal, posé au dessus du trône même représente "Saturne dévorant un de ses enfants", de Goya (ou presque, puisqu'il n'a plus qu'un seul oeil) : Le titan (Saturne, ou Cronos), père de Zeus, qui dévora donc ses propres enfants, symbole de la sauvagerie de la nature humaine. Souvent considéré comme symbole de tout ce qu'il y a de plus mauvais en ce monde, et qui illustre assez bien, jusqu'ici, la nature de Néo-Atlantis, mal absolu, à l'image de Gargoyle.
Ah, du coup, la théorie sur le Mal qui naît de la disparition de Tartessos, ça sonne moins faux, hein ? You're Welcome ! Very Happy

Alors voilà un épisode absolument charnière de Nadia !
Même en ignorant toute la force du symbolisme ici-présent, l'épisode reste un grand moment de la série, par ses nombreuses révélations et le changement qui survient ! C'est un nouveau départ dans la série. Les chemins se séparent de nouveau. Nadia, Jean, Marie et King d'un côté, Grandis, Hanson et Sanson de l'autre, et le Nautilus qui poursuit son chemin bon an mal an.
Plus que jamais à suivre !
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"

====

"le flood n'est pas un style" Cool

Akiko
Back to top
Xanatos


Offline

Joined: 02 Jan 2015
Posts: 262
Localisation: Val d'Europe
Masculin Bélier (21mar-19avr) 羊 Chèvre
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Mon 16 Feb - 12:14 (2015)    Post subject: Fushigi no Umi no Nadia Reply with quote

Oui, l'épisode 22 est clairement l'un des épisodes majeurs de la série, tant il est exceptionnel et riche en révélations sur le passé de certains protagonistes phares de la série.
Il est intense, poignant et captivant.
Et la mise en scène est fignolée dans les moindres détails, idem pour le character design et l'animation qui sont de haute volée.


Quant on le voit, on comprend aisément pourquoi Nadia est devenue une série culte, tant au Japon qu'en France.


Au fait, Feanor, au sujet du "passage à vide" que connaîtra la série entre les épisodes 23 et 34 dont nous avons parlé sur le forum de Animeland (malgré quelques informations fournies sur le passé de Nadia), c'est dû au fait que Hideaki Anno a été victime d'une effroyable déprime au cours de cette période qui l'a totalement vidée de son énergie.
La pression perpétuelle de la NHK et les délais de production très serrés ont eu raison de sa patience et de son endurance.
Il a même du être hospitalisé !
Il a du déléguer la mise en scène à un de ses collègues, le temps qu'il se rétablisse.
De plus, les épisodes 20 à 22 furent un gouffre financier pour la Gainax (tu t'en es rendu compte avec l'épisode 21 qui a bénéficié de scènes d'action d'une fluidité surnaturelle !) et il ne restait plus que des clopinettes dans le budget pour certains épisodes de l'île déserte.


Certains fans estiment même que Evangelion est la matérialisation de la dépression dont il fut victime.
_________________
Hello Sugarcube!
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    MANGA COMICS CITY Forum Index -> MANGA COMICS CITY -> Anime & Animation All times are GMT + 1 Hour
Goto page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 1 of 7

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group