MANGA COMICS CITY Forum Index

MANGA COMICS CITY
Tu as une âme de geek ? Alors ce forum est fait pour toi. N'attends plus, viens nous rejoindre.

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Vision d'Escaflowne
Goto page: 1, 2, 3, 4  >
 
Post new topic   Reply to topic    MANGA COMICS CITY Forum Index -> MANGA COMICS CITY -> Anime & Animation
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Xanatos


Offline

Joined: 02 Jan 2015
Posts: 262
Localisation: Val d'Europe
Masculin Bélier (21mar-19avr) 羊 Chèvre
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Thu 19 Feb - 12:53 (2015)    Post subject: Vision d'Escaflowne Reply with quote




Et bien voilà, je me suis acheté récemment le magnifique coffret collector de la série Vision d'Escaflowne, longtemps espéré et qui nous est enfin parvenu.
Cela fait un petit peu plus d'une décennie que je connais le joyau de Kazuki Akané, et, après toutes ces années, je dois dire que suite à mon visionnage récent de l'oeuvre, la magie et l'émotion sont toujours au rendez vous.


http://img192.imageshack.us/img192/9004/vi...flowne0055b.jpg




Pour ce topic, je vais m'efforcer de me livrer à une analyse psychologique des personnages principaux.


Donc, néophytes et spectateurs n'ayant pas encore vu la série, je vous préviens d'avance: ce message contiendra de nombreux spoils!


Nous allons nous pencher sur certains "méchants" de la série, et parmi eux, il y en a qui ont une personnalité plus nuancée qu'il n'y paraît, l"intrigue évitant habilement le piège du manichéisme.


Tout d'abord Folken, le frère aîné de Van qui est à mon humble avis le personnage le plus fascinant et le plus charismatique de l'oeuvre.
L'élément déterminant qui confère son charme au personnage, c'est son caractère ambivalent, en équilibre perpétuel entre l'ombre et la lumière.


Du temps de son adolescence, Folken Fanel était un jeune homme gentil, doux et non violent.
Il avait lu un conte traditionnel à son petit frère et dans celui ci, le héros du récit avait tué le dragon pour ainsi pouvoir accéder au trône. Van n'a pas du tout aimé cette histoire car le dragon n'avait rien fait de mal au prince et Folken partageait son point de vue, le meurtre étant d'après lui un acte barbare et inutile.
Malheureusement pour lui, peu après, et conformément aux traditions de Fanélia, suite à la mort de son père souverain du pays, il dut affronter un dragon pour pouvoir accéder au trône. Hélas au cours du combat, le dragon lui arracha le bras, cependant, la bête lui laissa la vie sauve. Il fut finalement sauvé par Dornkirk et ses sbires. L'empereur greffa un bras artificiel à notre ex prince et lui proposa de se joindre à lui pour accomplir leur idéal commun: un avenir ou tous les habitants de Gaïa vivraient en paix et seraient heureux.


Folken a du sang sur les mains puisque c'est lui qui ordonna la destruction de Fanélia. Sans doute voulait-il tirer un trait sur son passé, et qu'il était fondamental pour lui de tout détruire pour ensuite tout reconstruire.
C'était effectivement un acte cruel qu'il avait approuvé.
Mais d'un autre côté, il pouvait se montrer sensible et charitable.


On rappellera qu'à chaque fois que Folken fut confronté à son petit frère, il ne chercha jamais à le tuer: il lui proposa les premières fois de le rejoindre dans son camp. A la fin du 5e épisode, lors de l'invasion de la forteresse orchestrée par Allen Schezar et l'équipage du Croisé, il rendra son épée à Van avant de disparaître dans les ténèbres.




Il a proposé au métamorphe Zongi de le rejoindre: cet individu ainsi que ses congénères se sont fourvoyés dans des batailles sanglantes au cours desquelles ils ne savaient plus distinguer leurs ennemis de leurs compatriotes, et Zongi en venait quasiment à perdre sa propre identité. Folken lui garantissait que travailler aux côtés de l'empire Zaïbacher lui permettrait d'échapper à la malédiction qui frappait son peuple et qu'il pourrait être enfin heureux.


Il en va de même pour Naria et Erya les femmes panthères qui lui sont dévouées corps et âme: il les sauva d'une mort certaine quand elles étaient petites: les pauvres ne purent empêcher l'assassinat de leurs parents et étaient traqués par des humains racistes qui voulaient les tuer ou les réduire en esclavage.
Folken éprouvait une compassion sincère envers Naria et Erya et décida de les prendre sous son aile pour bâtir un monde meilleur pour tous.


Folken, Zongi, Naria et Erya ont en point commun d'avoir un passé douloureux et tragique, et Folken souhaitait ardemment qu'ils puissent connaître le bonheur auquel ces trois êtres aspirait depuis si longtemps, en particulier Naria et Erya.




Naria et Erya sont follement amoureuses de Folken, mais cet amour n'est pas réciproque.
Enfin pas tout à fait: Folken les aime sincèrement, mais il tient à elles comme à des amies.
La relation entre les trois personnages est très intéressante. Folken leur proposa d'augmenter leur niveau de chance afin qu'elles puissent réussir à capturer plus facilement Hitomi, mais il les mit en garde que le procédé pouvait être dangereux: elles acceptèrent néanmoins sans hésitation.


Sur le point d'accomplir avec brio leur mission, les deux soeurs furent hélas victimes d'effets secondaires et le guymelef de Naria tomba en panne.
Folken fit part de son inquiétude à Erya et espérait sincèrement qu'elle s'en sortirait vivante.
Quand l'empereur Dornkirk ordonna à Folken d'aller envoyer Erya capturer Hitomi, celui ci fut réticent et demanda à l'empereur d'attendre encore un peu, la jeune femme panthère n'étant pas encore complètement rétablie.


Il fallut que Folken assiste impuissant à la mort tragique de Naria et Erya pour qu'il réalise qu'il était jusque là dans l'erreur, de même que l'empereur.




Il se remit en question, réalisa la gravité de ses actes passés et décida de rejoindre Van et Hitomi dans leur lutte contre l'empire Zaïbacher.


Comme il le dira lui même au sujet de Dornkirk, les intentions de celui ci ne sont pas mauvaises puisqu'il aspire au bonheur du peuple de Gaïa, ce sont les méthodes auxquelles il a recours pour les concrétiser qui sont contestables et inhumaines.


Folken avouera d'ailleurs à Van au sujet de la succession du trône qu'il voulait échapper au carcan de ces traditions barbares et archaïques.




A ce stade du récit, il était en quête de rédemption, prêt à se racheter et à expier ses crimes passés.


Ce que j'adore chez Folken, c'est que c'est un homme complexe, intelligent, intriguant, passionné et sensible.


Il n'est absolument pas stéréotypé et échappe avec maestria aux clichés récurrent de ce genre de personnage.


C'est d'après moi, l'un des piliers d'Escaflowne.   


Dans mon prochain message, je parlerai de d'autres "méchants" et de quelques uns des héros.
_________________
Hello Sugarcube!
Back to top
Publicité






PostPosted: Thu 19 Feb - 12:53 (2015)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Xanatos


Offline

Joined: 02 Jan 2015
Posts: 262
Localisation: Val d'Europe
Masculin Bélier (21mar-19avr) 羊 Chèvre
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Thu 19 Feb - 12:54 (2015)    Post subject: Vision d'Escaflowne Reply with quote

Une fois de plus, il y aura encore des spoils!, donc, ami(e)s néophytes, faites attention!


Parlons à présent de l'empereur Dornkirk. C'est lui aussi un homme dont la psychologie n'a rien de simpliste.


On apprend au cours du scénario qu'il est tout comme Hitomi un terrien et qu'il était autrefois un scientifique de génie ainsi qu'un philosophe et un alchimiste hors pair.
Au crépuscule de son existence, il désirait ardemment maîtriser les rouages du destin et apprendre à le contrôler.
Au seuil de la mort sur son lit, cette pensée le hantait encore. Tout à coup, il fut téléporté sur Gaïa et en bien meilleure santé. Hitomi, Van et Allen crurent à tort que c'est à cause de lui que les guerres sont survenues sur cette planète: il n'en fut rien puisque les conflits étaient déjà là quand il est arrivé. Lorsqu'il visita le pays des Zaïbacher, il se rendit compte que cet Etat s'enlisait dans des conflits sans fin et que ses habitants vivaient dans une misère noire.
Il leur enseigna son immense savoir, et put leur permettre de vivre dans de meilleures conditions.
On se rend compte d'ailleurs dans le 18e épisode: si des pays comme Fanélia, Astria ou Fleid ont un mode de vie "médiéval" (sauf les robots géants qui font très moderne) l'architecture de la capitale de Zaïbacher fait davantage penser aux villes d'Europe Occidentale du temps de la révolution industrielle du XIXe siècle.


Dornkirk n'a pas fait que de mauvaises choses au cours de sa vie sur Gaïa, même s'il a aussi perpétré des crimes, comme le fait qu'il ait trahi et fait tuer Léon Schezar père d'Allen ou qu'il ait envahi et détruit de nombreux pays ne partageant pas son idéal.


Ce vieil homme est obnubilé par son rêve, mais il en est venu à accorder peu d'importance aux souffrances qu'il engendre...
Même si la série ne l'explicite pas vraiment, il y a de fortes chances que Dornkirk ne soit nul autre que Isaac Newton lui même qui fut un grand physicien et philosophe et qui était passionné par l'alchimie.
D'ailleurs dans le 24e épisode, le professeur de sciences physiques d'Hitomi parle d'Isaac Newton et de sa célèbre loi sur la gravitation universelle.


Et puis bien sûr, il y a l'inoubliable Dilandau: un psychopathe fou furieux qui éprouve un plaisir jouissif à terroriser ses ennemis et les faire périr dans d'atroces souffrances en poussant fréquemment des éclats de rires triomphaux.
Mais ce monstre de barbarie cache une souffrance tapie au fond de son coeur qui resurgira après le massacre de son escouade par un Van Fanel ivre de vengeance: l'ancienne personne que fut Dilandau (Serena) redoute par dessus tout de finir seul(e).




Passons à présent aux héros et débutons par Van Fanel.


Voilà un personnage qui m'a plu dès le premier épisode et qui est l'un de mes favoris.
Van Fanel est un jeune homme bourru, susceptible et fougueux.
Au début c'était une tête brûlée qui fonçait dans la bataille sans réfléchir, mais qui évoluera positivement: grâce entre autres aux bons conseils d'Allen, il deviendra plus réfléchi au fil du récit.


Bien qu'il déteste se battre, il excelle dans l'art du combat (grâce à l'enseignement de son maître Vargas).
C'est aussi un jeune garçon courageux, sensible et qui, malgré son côté fruste, est profondément gentil.


Hitomi Kanzaki lui sauvera la vie au péril de la sienne à plusieurs reprises ce qui le touchera profondément.
Il était extrêmement reconnaissant envers la jeune adolescente et, non seulement il lui sauvera la vie en retour plusieurs fois mais il se jura de la ramener sur la "Lune des Illusions" afin qu'elle puisse retrouver sa famille.


C'est un perfectionniste très exigeant envers lui même, et il demandera à la jeune fille de lui enseigner son don de voir les Guymelefs ennemis afin qu'il puisse les repérer et enfin pouvoir les terrasser.
Et il y arrivera! Il demandera ensuite à Hitomi de se joindre à lui et aux membres du Croisé pour pouvoir localiser les Guymelefs des Zaïbacher et ainsi remporter une victoire définitive sur eux... mais suite à son traumatisme avec le métamorphe (ou elle fut victime d'un arrêt cardiaque) elle refusa, de peur de connaître à nouveau cela (ce qui est compréhensible).
Van lui présenta après des excuses sincères, ayant oublié un peu vite l'horrible mésaventure dont elle fut victime.
Il réalisa son erreur et ne voulait absolument pas la faire souffrir.


Enfin, comme on a tous pu s'en rendre compte, l'amitié que le jeune roi de Fanélia voue à la fille de "La Lune des Illusions" se muera en amour...
Il aime de tout son coeur Hitomi et lui demandera dans le 19e épisode de rester auprès de lui sur Gaïa pour toujours, mais il mentira peu après en prétendant qu'il a avant tout besoin de son pouvoir pour anéantir Zaïbacher.
C'est tout à fait le genre de garçon qui se montre maladroit lorsqu'il s'agit d'exprimer son amour envers sa bien aimée.


Van Fanel est un héros charismatique, à le fois impulsif, doux et extrêmement attachant.


Il y a ensuite la fille chatte Merle, l'amie d'enfance de Van.
C'est un personnage espiègle, facétieux et plein d'humour. Elle est amoureuse de son "Maître Van" et est très jalouse d'Hitomi et se disputera souvent avec elle, même si au fil du temps, elles deviendront amies.
Toutefois, contrairement aux apparences, elle est beaucoup plus mature qu'elle en à l'air: elle peut se montrer très perspicace et surtout, dans le 24e épisode, elle incitera Van à rejoindre Hitomi pour qu'il puisse être heureux.




Venons en à présent à Hitomi Kanzaki, l'héroïne de notre histoire.


L'excellente idée qu'a eu Shoji Kawamori (l'initiateur du projet Escaflowne) ainsi que Kazuki Akané est d'avoir fait d'Hitomi une fille normale.


Ce n'est pas une super guerrière invincible et infaillible, et les créateurs ont refusé qu'elle soit une "bombe sexuelle" ainsi qu'un fantasme masculin, ils voulaient avant tout une fille ordinaire (si on excepte évidemment son "don de voyance") auquel le public pourrait s'identifier facilement.


Bien leur en a pris, et je me souviens très bien que ma petite soeur mais aussi mes amies de l'université aimaient beaucoup Hitomi en raison du fait que c'est une fille vraisemblable avec ses qualités et ses défauts.


D'un côté, c'est une adolescente complexée qui est timide, émotive, parfois craintive et gaffeuse...
Mais d'un autre côté, c'est une jeune fille gentille, chaleureuse, douce, généreuse et courageuse, elle est prête à beaucoup de choses pour ses ami(e)s.
Ses remarquables aptitudes sportives lui permettront aussi de sauver Van des griffes de la mort (comme dans le mémorable 5e épisode)
Elle sait aussi éprouver de l'empathie et de la compassion envers les gens, comme le prince Sid, Allen ou Folken.
Elle arrivera aussi à lire dans le coeur d'Allen comme dans un livre ouvert, quand celui ci clame haut et fort qu'il hait son père pour l'avoir abandonné lui, sa mère et sa soeur, Hitomi devinera rapidement qu'il se ment à lui même et qu'au fond de lui, il caresse l'espoir de comprendre ce qui a poussé son père à agir ainsi et de lui pardonner...


Elle croira longtemps qu'elle était amoureuse d'Allen, mais en fait, elle a fait un transfert d'Amano ( qui est presque son sosie) sur Allen. Ce dernier devint presque un lien "indirect" avec la Terre et lui permettra de ne pas sombrer complètement dans la déprime (ça plus le fait qu'elle se confie à Van).


Pour ce qui est de l'histoire d'amour de Van et Hitomi, je la trouve magnifique.
C'est un amour sincère, profond et très pur qui les lie l'un à l'autre.
L'estime, le respect, la tendresse et l'amour qu'ils ont l'un envers l'autre donneront lieu à certains des passages les plus beaux de la série:
Par exemple leurs retrouvailles dans le 24e épisode est un bijou de mise en scène et d'émotion qui me fait à chaque fois verser une petite larme.


La force et la sincérité de leur amour leur permet de franchir de nombreux obstacles et de surmonter les épreuves les plus difficiles.


Enfin, le dénouement est magistral, grandiose et riches en sensations fortes et en émotion.


 FIN DES SPOILS! il n'y en aura plus dans le reste de mon message.




En conclusion, je dirais que Vision d'Escaflowne est l'une des meilleures séries d'animation que je n'ai jamais vu.
Elle mélange habilement héroïc fantasy, robots géants, romance, mysticisme et philosophie.
Les scènes d'action sont nombreuses, impressionnantes et spectaculaires.
Le scénario est bien ficelé, remarquablement construit et passionnant d'un bout à l'autre. Il sait entretenir le suspense et les rebondissements.
Les personnages sont complexes, attachants et profondément humains.
Quant à la réalisation technique, elle est exemplaire: le graphisme est superbe, l'animation traditionnelle est excellente et très fluide et n'a pas pris une ride.
Enfin, les musiques de Yoko Kanno et Hajime Mizoguchi sont sensationnelles, somptueuses et envoûtantes, c'est l'une des meilleures BOs que je n'ai jamais entendu pour une série télévisée.


Escaflowne est une oeuvre intelligente, poétique, onirique, captivante et réellement très émouvante.
Cette oeuvre est un formidable hymne à l'amour et à l'espoir et l'un des messages qu'elle véhicule c'est: "On peut réaliser ses rêves, à condition de s'y investir à fond et d'y mettre tout son coeur et toute son âme."


L'édition collector de Dybex fait honneur fait honneur à ce monument de l'animation japonaise et elle est vraiment indispensable à tous les amoureux de cette fantastique série.


Et, à l'exception des personnes allergiques à l'héroïc fantasy, je recommande Vision d'Escaflowne à toutes celles et ceux ne l'ayant pas encore vu.
Si vous voulez une belle série d'aventures épique et romanesque, à la fois truffé d'action et philosophique, Escaflowne est fait pour vous. Smile


En bref: VIVE ESCAFLOWNE!  Very Happy
_________________
Hello Sugarcube!
Back to top
Xanatos


Offline

Joined: 02 Jan 2015
Posts: 262
Localisation: Val d'Europe
Masculin Bélier (21mar-19avr) 羊 Chèvre
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Thu 19 Feb - 12:55 (2015)    Post subject: Vision d'Escaflowne Reply with quote

[quote name='bub' date='11/08/2010 19:19' post='181706']
Très belle présentation de cette excellente série Xanatos !


J'ai pas grand chose à rajouter sur tes analyses concernant les personnages. Je dirais juste qu'un des autres gros points que j'avais apprécié, c'est le côté "chevaleresque" des personnages, poussé jusqu'au bout. Honneur et courtoisie, il n'y a pas à dire, ça vous pose des hommes comme Folken et Allen. Le contraste n'en est que plus terrible pour le maladroit Van, dont on attendrait une autre attitude pour une personne de son rang. 




Tu m'as donné envie de revoir le film tiens.
[/quote]
_________________
Hello Sugarcube!
Back to top
veggie11
Modérateur

Offline

Joined: 22 Nov 2014
Posts: 660
Localisation: Valais central (Alpes suisses)
Féminin Poissons (20fev-20mar) 蛇 Serpent
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Thu 19 Feb - 14:09 (2015)    Post subject: Vision d'Escaflowne Reply with quote

En octobre dernier, j'avais donné mon propre avis sur la série que je venais de terminer :

Au départ, j'avais beaucoup hésité à découvrir cette série, notamment à cause des illustrations parues dans Animeland qui ne m'enthousiasmaient guère : une lycéenne potiche et un bellâtre blond en chemise Louis XVI ? Hum... Il a fallu finalement que je lise la fiche de PJ consacrée à la série ainsi que les avis entousiastes de plusieurs pingouins pour me motiver à franchir le pas.

Verdict ? J'ai beaucoup aimé, mais je ne dirai pas que cette série m'a marquée comme ce fut le cas pour Evangelion. Evangelion avait des personnages psychologiquement instables et un scénario qui sous des dehors classiques cite de nombreuses références que l'on a pas l'habitude de voir dans les anime et évoque plusieurs thèmes assez adultes. Escaflowne est plutôt une (bonne) série d'aventure qui puise son script dans plusieurs shôjos des années 90 : en voyant les premiers épisodes, j'ai pensé à un mélange de Fushigi Yugi et Alice 19th pour la jeune fille parachutée dans un monde parallèle (avec souvent des moeurs/modes de vie temporellement décalés) et à Angel Sanctuary et DN Angel pour la présence d'ailes blanches/noires. Oui mes référence en matière de shôjo ne sont pas brillantes, toutes mes excuses. N'oublions pas non plus
l'histoire d'amour entre l'héroïne japonaise et le protagoniste masculin appartenant à ce monde
!

Les premiers épisodes sont vraiment sans grande surprise, bien qu'ils soient vite prenants et bien rythmés. Heureusement, à partir de l'épisode 10, moment où l'intrigue démarre enfin, le scénario m'a vraiment intéressé. J'ai suivi la série sans éprouver la moindre lassitude, les rebondissements et les différents personnages apportant suffisamment de fraîcheur à l'histoire pour la relancer. Concernant les personnages : Hitomi est au départ banale et même assez chiante sur certains points (''Oh un sosie du garçon que j'aime ! Je tombe tout de suite amoureuse de lui !!''), sans parler de ses hésitations entre Allen et Van alors que le point final de l'histoire est prévisible (j'ai deviné dès le premier épisode avec qui Hitomi finira). Bon elle a 15 ans et ses tourments/fantasmes sont ceux d'une adolescente. Moi-même à 15 ans j'avais un petit attrait pour ce type (et j'assume -_-) :



Par contre dès que l'intrigue est plus avancée, Hitomi montre une personnalité plus affirmée, notamment lorsqu'elle sert de moteur à l'évolution de Van ou qu'elle tente de le raisonner. Elle n'a pas grand-chose à voir avec la potiche qu'on décrit très souvent sur le net, j'ai connu bien pire (Tu m'entends, Saori ?). Van est le héros-type avec un côté nekketsu très prononcé, néanmoins c'est mon préféré des trois. Déjà il est conscient de ses responsabilités et assume son rang (sauf durant les combats). De plus, il évolue durant la série et j'apprécie qu'il ne soit pas vu comme le combattant super fort qui vainc le grand méchant à la fin de l'histoire. Allen dégage quelque chose de particulier et ses histoires de femmes compliquées (
ainsi que l'existence de son fils illégitime
) sont plutôt inattendues dans une série s'adressant à un public adolescent, mais bizarrement il m'a moins marqué que Van.

Bon Merle je ne vais pas insister sur elle, mais elle a le mérite de m'avoir fait sourire à plusieurs reprises.

J'ai apprécié l'anti-manichéisme de l'histoire, en particulier le message qu'on tire de l'objectif de Dornkirk à la fin de la série. Folken est un adversaire très réussi, sans doute l'un des meilleurs personnages de la série. Dilandau est plus classique dans son rôle de chef cinglée qui hurle de rage parce que Van a eu le malheur de lui érafler le visage, mais j'ai adoré son rôle durant toute la série. Ses déchaînements de fureur durant les combats étaient très distrayants, il faut bien l'avouer !

Sinon le gros point fort de la série réside bien dans sa réalisation. Alors là rien à dire, c'est beau à voir côté décors et l'animation est vraiment réussie (à part peut-être quand les personnages courent, ça semble un peu statique). Quant à la musique, j'ai déjà dit le plus grand bien que je pensais du générique de début, mais la bande-son en elle-même est un pur bijou (rah ces sonorités orientales lors du premier combat de Van :wub: ). Le chara-design est vraiment particulier, surtout ces fameux nez qui m'ont quelque peu gênés au début ^^ Néanmoins la série a sa propre patte graphique et j'apprécie cette décision, bien loin du chara-design passe-partout de ces dernières années. Par contre c'est moi ou les réalisateurs ont vraiment voulu destiner cette série à des jeunes filles ? Van et Allen sont des héros jeunes et physiquement pas trop mal, difficile d'y voir une série destinée à un public uniquement masculin !

Sinon concernant le doublage allemand c'est l'un des meilleurs que j'ai pu voir : les comédiens sont motivés et se donnent vraiment à fond. Certains personnages deviennent même plus attachants en allemand qu'en japonais (je pense à Merle qui a une voix moins stridente). J'ai pas osé tester la VF vu ce qu'on en dit, mais ce sera peut-être pour une prochaine fois...

_________________
Titres méconnus et doublages égarés, voilà les deux principaux thèmes qui nourrissent ma passion pour les anime.

En pleine découverte des comics de super-héros.
Back to top
Visit poster’s website
Fëanor Curufinwë


Offline

Joined: 23 Nov 2014
Posts: 946
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sat 28 Feb - 13:21 (2015)    Post subject: Vision d'Escaflowne Reply with quote

En octobre de l'année dernière, j'avais signifié mon envie de revoir la série ! Dont acte ! Very Happy

Tenkû no Escaflowne
Episode 1
Unmei no kokuhaku
La Promesse du Destin


"Etait-ce un rêve ? Ou bien une illusion ?
Non, tout ceci était bien réel. Tout commença le jour où je questionnai les tarots sur mon avenir sentimental."


Hitomi est une jeune lycéenne férue de voyance et de tarots, mais aussi d'athlétisme.
Alors qu'elle entame une course, elle aperçoit un jeune homme en armure, une épée à la main. Puis d'autres visions lui viennent en tête, pleines de feu, de robots géants, et d'une tour qui s'effondre pour finalement être emportée par un jeune homme ailé dont le visage est caché.
Elle se réveille dans la salle d'infirmerie du lycée, en compagnie d'Amano, le garçon dont elle est amoureuse. Sur le chemin de sa maison, Yukari, sa meilleure amie, lui révèle qu'Amano va bientôt partir s'installer en Angleterre, et qu'elle devrait donc avouer son amour à Amano le plus vite possible.
C'est après avoir consulté ses cartes qu'Hitomi décide de prendre son courage en main et de partir aussitôt le rejoindre sur la piste de course. Là-bas, elle lui demande de lui offrir son premier baiser si elle réussit à courir le 100 mètres en moins de treize secondes, ce qu'il accepte.

Seulement, pendant sa course, le jeune homme qu'elle avait aperçu en vision fait cette fois une véritable apparition sur la piste, et elle seule comprend ce qu'il dit. Il est peu après rejoint par un dragon vindicatif qui se met à poursuivre Hitomi et ses amis. Alors qu'ils cherchent à lui échapper dans la montagne, Hitomi a une vision du jeune homme en train de se faire tuer par le dragon, et décide d'aller lui porter secours, ce qui lui permet de terrasser ce monstre.
Alors qu'il récupère une pierre rouge de son cadavre, celui-ci se dissout totalement. Puis la pierre, que le jeune homme appelle Energist, brille et le transporte avec Hitomi, sous le regard impuissant de Yukari et Amano.
Hitomi se retrouve alors dans un autre monde, appelé Gaïa, dans le ciel duquel elle aperçoit la Terre !

Voilà le résumé complet de ce premier épisode, parce qu'il représente dans son ensemble un véritable prologue.
L'histoire commence seulement à partir du deuxième épisode, alors qu'Hitomi se retrouve en ce lieu inconnu, dont nous avons pu apercevoir quelques images dans ses visions.
Pour autant, ce premier épisode n'est pas non plus dénué d'intérêt, ne serait-ce que par son aspect technique époustouflant. On reconnaît aisément le chara-design typé de Nobuteru Yûki, de même que les partitions envoûtantes de Yoko Kanno (Cowboy Bebop, CardCaptor Sakura, Memories, Ghost in the Shell: Stand Alone Complex, Réincarnations, Macross Plus...) et de son mari, à l'époque, Hajime Mizoguchi (Réincarnations, Macross Plus, Jin-Roh...). La mise en scène, bien qu'assez académique dans l'ensemble, nous livre aussi quelques jolis passages, tels que les deux courses d'Hitomi, les visions de la demoiselle et la chasse au dragon de Van.

Chaque épisode de la série est introduit par un tirage métaphysique des cartes du Tarot, dont le sens est plus ou moins raccord avec les évènements en cours ou sur le point d'arriver.
Symbole de cet épisode, la Tour (ou Maison-Dieu) représente, aux Tarots de Marseille, la fin, la destruction, l'irréparable, le point de non-retour. Une carte de très mauvais augure qui présage d'un malheur, ou de plusieurs, à venir.

Dans la série, Hitomi la considère comme signifiant une séparation à venir, qu'elle interprète comme le fait de ne plus voir Amano. Et on peut effectivement considérer, pour une ado du moins, la séparation comme étant la fin du monde !
Cela dit, cette carte prend sa signification véritable par le voyage d'Hitomi vers un autre monde. Dans ce cas précis, on peut interpréter la carte de la Tour comme la signification des évènements imprévus et d'un nouveau départ.
Un nouveau départ pour Hitomi, donc. A suivre !

_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"

====

"le flood n'est pas un style" Cool

Akiko
Back to top
veggie11
Modérateur

Offline

Joined: 22 Nov 2014
Posts: 660
Localisation: Valais central (Alpes suisses)
Féminin Poissons (20fev-20mar) 蛇 Serpent
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sat 28 Feb - 13:42 (2015)    Post subject: Vision d'Escaflowne Reply with quote

Dire que j'ai vu cette série en octobre déjà  Shocked L'année 2014 aura été fructueuse en termes de découvertes et de visionnages de séries classiques (Babel II, Inu no Flanders, Ace wo nerae, Creamy, Cutie Honey, Judo Boy...)et de films/séries cultes (Les Ailes d'Honnéamise, Evangelion, Macross, Escaflown...). Et cette année 2015 s'annonce sur de beaux auspices également puisque j'en suis déjà à la moitié de Nadia et que je commencerai tout de suite après Cobra.

Je suivrai avec intérêt tes différentes analyses d'épisode, feanor ! Very Happy
_________________
Titres méconnus et doublages égarés, voilà les deux principaux thèmes qui nourrissent ma passion pour les anime.

En pleine découverte des comics de super-héros.
Back to top
Visit poster’s website
Fëanor Curufinwë


Offline

Joined: 23 Nov 2014
Posts: 946
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sat 28 Feb - 23:45 (2015)    Post subject: Vision d'Escaflowne Reply with quote

Merci d'avance ! Je vais essayer de rester constant ! Very Happy
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"

====

"le flood n'est pas un style" Cool

Akiko
Back to top
Xanatos


Offline

Joined: 02 Jan 2015
Posts: 262
Localisation: Val d'Europe
Masculin Bélier (21mar-19avr) 羊 Chèvre
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sun 1 Mar - 13:43 (2015)    Post subject: Vision d'Escaflowne Reply with quote

Waou, sacré projet d'envergure dans lequel tu te lances Feanor !
Après Nadia, tu t'attaques à un autre monument de l'animation japonaise, Escaflowne !


Bon courage à toi, je lirai attentivement chacune de tes critiques d'épisodes !


Escaflowne est une série que j'adore et que je vénère (ma critique dithyrambique et mes analyses de ce chef d'œuvre en attestent ! Wink ), à mes yeux, c'est un chef d'oeuvre de l'animation mondiale.
Et si je devais faire un classement de mes dix séries animées préférées de tous les temps, elle serait dedans et dans le peloton de tête ! Very Happy


Tu as le vent en poupe en ce moment Feanor, ça fait plaisir !
Et ta critique de ce premier episode est très bonne !
Je suis en tout cas d'accord avec toi, même si ce premier épisode est très convaincant, l'histoire débute véritablement au deuxième épisode.
_________________
Hello Sugarcube!


Last edited by Xanatos on Sun 1 Mar - 13:56 (2015); edited 1 time in total
Back to top
veggie11
Modérateur

Offline

Joined: 22 Nov 2014
Posts: 660
Localisation: Valais central (Alpes suisses)
Féminin Poissons (20fev-20mar) 蛇 Serpent
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sun 1 Mar - 13:46 (2015)    Post subject: Vision d'Escaflowne Reply with quote

Pour ma part, j'ai bien aimé mais pas autant que certaines séries de la même période. Mais j'explique pourquoi dans ma critique plus haut Smile
_________________
Titres méconnus et doublages égarés, voilà les deux principaux thèmes qui nourrissent ma passion pour les anime.

En pleine découverte des comics de super-héros.
Back to top
Visit poster’s website
Fëanor Curufinwë


Offline

Joined: 23 Nov 2014
Posts: 946
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sun 1 Mar - 20:16 (2015)    Post subject: Vision d'Escaflowne Reply with quote

Xanatos wrote:
Waou, sacré projet d'envergure dans lequel tu te lances Feanor !
Après Nadia, tu t'attaques à un autre monument de l'animation japonaise, Escaflowne !


Bon courage à toi, je lirai attentivement chacune de tes critiques d'épisodes !

Merci ! Very Happy

Xanatos wrote:

Escaflowne est une série que j'adore et que je vénère (ma critique dithyrambique et mes analyses de ce chef d'œuvre en attestent ! Wink ), à mes yeux, c'est un chef d'oeuvre de l'animation mondiale.
Et si je devais faire un classement de mes dix séries animées préférées de tous les temps, elle serait dedans et dans le peloton de tête ! Very Happy

J'ai toujours du mal avec les classements, personnellement ! Je n'arrive jamais à véritablement placer les oeuvres qui me tiennent le plus à coeur, même si je peux en citer quelques-unes de sûres-sûres (Cowboy Bebop, Lupin III première série, Escaflowne, Evangelion, etc...).
Je suis éternellement indécis à ce sujet !

Xanatos wrote:

Tu as le vent en poupe en ce moment Feanor, ça fait plaisir !
Et ta critique de ce premier episode est très bonne !
Je suis en tout cas d'accord avec toi, même si ce premier épisode est très convaincant, l'histoire débute véritablement au deuxième épisode.

Le vent en poupe, c'est pourtant pas souvent le cas ! Laughing
Et justement, voilà le deuxième épisode.
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"

====

"le flood n'est pas un style" Cool

Akiko
Back to top
Fëanor Curufinwë


Offline

Joined: 23 Nov 2014
Posts: 946
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sun 1 Mar - 20:18 (2015)    Post subject: Vision d'Escaflowne Reply with quote

Tenkû no Escaflowne
Episode 2
Maboroshi no Tsuki no Shôjo
La Fille de la Lune des Illusions


"- Que comptez-vous faire ?
- Je vais me battre avec Escaflowne."


Sur Gaïa, Hitomi et Van se rendent à Fanelia, royaume que Van est appelé à diriger en tant que roi. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il devait tuer le dragon et retirer cette pierre rouge de son corps, la Drag Energist, preuve de sa valeur et de son courage, et validant son couronnement.

Quant à Hitomi, elle a bien évidemment le mal du pays (la Terre est appelée "Lune des Illusions" sur Gaïa), et l'intrusion dans son espace privé de Merle, fille chat très proche de Van, et excessivement jalouse, n'arrange pas les choses.
Alors que le couronnement se termine, Fanelia est attaqué par une force invisible, des robots appelés Guymelef dissimulés sous une cape d'invisibilité.

La carte de l'épisode représente... du très mauvais italien, déjà ! Il fusco / la luce, elle représente le dragon et ne fait pas partie des arcanes majeurs, qui sont au compte de 22.
Bref, elle exprime une attitude ouverte au monde et l'idée de rester positif. C'est ici Hitomi qui est visée. Elle reste en effet positive malgré la situation, projetée dans un tout autre monde.

Voici donc le premier véritable épisode de la série.
Vargas fait partie de cette catégorie de personnages pour lesquels j'ai énormément d'affection, les vieux guerriers !
Je garde encore un excellent souvenir de la première fois où je l'ai vu, alors que j'étais encore adolescent. J'en étais d'ailleurs d'autant plus frustré de constater qu'il ne ferait pas partie du voyage de nos héros. Il m'a néanmoins fait forte impression le peu de temps qu'il occupait à l'antenne ! Il faut dire qu'il transpire la classe lorsqu'il affronte les envahisseurs, sans l'aide de Guymelef !

L'architecture du royaume de Fanelia évoque beaucoup celle de l'ère féodale japonaise. D'ailleurs Vargas utilise le terme "samurai" pour parler des guerriers du royaume, et les Guymelef de Fanelia rappellent beaucoup les armures de samurai.
C'est d'ailleurs l'un des points forts de la série, sa diversité, comme on le constatera plus tard.

Il y a dans Escaflowne une forte notion de voyage. Nos héros, en constant mouvement, ne restent jamais bien longtemps au même endroit, et passent d'un paysage à l'autre sur une Gaïa qui regorge de myriades de décors naturels différents et riches, aux inspirations culturelles multiples !
Dans cette même optique, le "bestiaire" des êtres vivants peuplant Gaïa est tout aussi riche et varié ! Hommes loups, filles chats, hommes lézards, dragons et autres êtres magiques se partagent le temps d'antenne, participant grandement au dépaysement et à l'atmosphère d'Heroic-Fantasy qui règne dans la série.
Et donc pareil pour les Guymelef, aussi différents d'un royaume à l'autre que lesdits royaumes. Un souci du détail qui transparaît tout au long des 26 épisodes de la série !
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"

====

"le flood n'est pas un style" Cool

Akiko
Back to top
Fëanor Curufinwë


Offline

Joined: 23 Nov 2014
Posts: 946
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Mon 2 Mar - 13:07 (2015)    Post subject: Vision d'Escaflowne Reply with quote

Tenkû no Escaflowne
Episode 3
Karei Naru Kenshi
Le Chevalier Magnifique


"Je suis un chevalier et mon épée répondra à la tienne. Je ne dégaine jamais pour m'amuser."


Face aux Guymelef envahissant en surnombre Fanelia, le pendentif de Hitomi s'est mis à briller puis à faire jaillir une colonne de lumière, la transportant avec Van et Escaflowne vers un autre endroit de Gaïa.
Séparée un moment de Van, elle est appréhendée par un homme-taupe, et sauvée par un chevalier ressemblant étrangement à Amano, et répondant au nom de Allen Schezar, chevalier d'Astria, la contrée où Van et Hitomi ont atterri.
Van ne tarde pas à apprendre que Fanelia est tombée face à l'envahisseur de la bouche d'Allen. Entre les deux jeunes hommes, le courant passe moins bien qu'entre Allen et Hitomi, qui tombe vite sous le charme du séducteur.


C'est ici que l'on apprend qui sont les agresseurs de Fanelia. Dilandau, général cruel et ne pardonnant aucune erreur à ses hommes (qui ont tous une apparence de jeunes premiers), a mené l'attaque, aidé par les conseils de Folken, traître à son royaume (Fanelia) qui rejoignit cet empire nommé Zaïbacher, responsable de l'attaque.
A la tête de Zaïbacher se trouve Dornkirk, un vieillard qui se rattache aux prédictions d'une "machine du destin", et qui est à l'origine de l'attaque de Fanelia, puisqu'il fallait capturer un "dragon" qui permettrait selon Dornkirk de "réveiller la puissance de la légendaire Atlantis".
Ce dragon en question semblant être Van, la machine repère sa position à Astria. Alors que l'empire y envoie ses Guymelef, Allen déclare à Van que s'il veut quitter Astria, il devra le battre dans un duel contre son Guymelef, le Schéhérazade.


La carte de l'épisode représente la mort, qu'Hitomi perçoit comme un présage d'avenir néfaste. Dans les tarots, la mort représente pourtant le plus souvent un changement, une régénération, un nouveau départ, une nouvelle vie, un encouragement pour l'acceptation de ces changements. Hitomi tire ces cartes pour Van, et en effet sa vie effectue un grand virage, après la destruction de son royaume par l'empire Zaïbacher. Van doit aller de l'avant, même s'il ne sait pas encore quels sont les véritables changements qui l'attendent pour le moment, pas plus que le spectateur.


Cet épisode introduit un bon nombre de personnages réguliers dans la série, à l'image d'Allen et de sa troupe, ainsi que l'empire Zaïbacher, et il lance également quelques pistes sur le fil principal de l'histoire, dont la trame de fond est le destin, le futur. Est-il écrit par avance ? Peut-on le changer ?
Hitomi fait toute confiance à ses divinations par les cartes (elle en fait d'ailleurs encore une ici). Une foi partagée par Dornkirk, qui fonde ses décisions et le destin de son empire sur les divinations d'une machine.

Il y a aussi cette phrase, sempiternellement répétée au début de chaque épisode, dans la première partie de la série : "Était-ce un rêve, ou une illusion ?" Elle trouve ici tout son intérêt quand, au détour d'une scène, Hitomi se réveille dans son monde, avec Amano à ses côtés, lui disant qu'elle s'est évanouie sur la piste de course. Elle s'endort ensuite de nouveau et se réveille cette fois sur Gaïa.
L'ambiguïté reste de mise, renforcée par la gémellité physique d'Allen et Amano. A quel moment rêvait-elle ? A quel moment s'est-elle réveillée ? Était-ce un rêve ?

Contrairement à Fanelia, Allen et la partie d'Astria qui nous est présentée semblent plutôt le résultat d'inspirations de la période médiévale (voire de la Renaissance) occidentale. Si à Fanelia, on parlait de samurai, ici Allen utilise le terme Kishi (chevalier), et se comporte de façon très maniérée, en parfait contraste avec le style presque rustre et le phrasé guerrier de Van. Les deux hommes sont ici de parfaits antagonistes !
Le duel de Guymelef entre Van et Allen est impressionnant par son animation. On ressent toute l'ampleur et la difficulté de manier des robots aussi imposants que les Guymelef. Ces derniers donnent vraiment l'impression de peser plusieurs tonnes. Et pourtant on assiste à un vrai ballet, preuve de la maîtrise des duellistes, mais surtout de celle de Kazuki Akane et Shôji Kawamori, experts en la matière !
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"

====

"le flood n'est pas un style" Cool

Akiko
Back to top
Fëanor Curufinwë


Offline

Joined: 23 Nov 2014
Posts: 946
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Tue 3 Mar - 12:58 (2015)    Post subject: Vision d'Escaflowne Reply with quote

Tenkû no Escaflowne
Episode 4
Mashō no Bishōnen
Un Garçon Diabolique


"Brûlez, brûlez tout."


Après le duel opposant Van à Allen, Hitomi est de nouveau frappée par une vision de destruction. Astria va connaître le même sort que Fanelia selon elle.
Merle, la jeune fille-chat, est retrouvée non loin du fort tenu par Allen, en très mauvais état. Elle confirme à Van l'entière destruction de son royaume.
Lassé de s'en tenir à la stratégie prudente de Folken, Dilandau décide d'attaquer le fort de front, afin de capturer le dragon.


La carte de l'épisode représente le Pendu. Le Pendu symbolise la remise en question, la solitude, la méditation. Ici, il s'agit clairement de Van, qui garde en tête les sages paroles d'Allen sur le fait de ne pas foncer tête baissée vers l'ennemi, de réfléchir calmement à la situation, et de garder à l'esprit qu'il doit avant tout agir pour ses proches.
Le Pendu représente aussi l'abnégation, le fait de faire passer l'intérêt des autres avant le sien. C'est ce que fait aussi Van à la fin de l'épisode.


Cet épisode joue beaucoup sur des oppositions plus ou moins marquées entre les différents personnages.
D'abord, Dilandau et Folken.
Dilandau est un personnage cruel, jusqu'au-boutiste et peu enclin aux détails et à la finesse, là où Folken semble plus calme, posé, raisonné et stratège, privilégiant la rapidité et l'efficacité au massacre bruyant de Dilandau. Les deux hommes entretiennent une certaine rivalité, mais ont aussi toutefois les mêmes idéaux, à savoir la domination de l'empire Zaïbacher.
Ensuite, Merle et Hitomi.
Merle voit Hitomi comme une rivale, trop proche de Van à son goût pour être honnête. Elle ne supporte pas le fait que Van lui accorde un peu d'attention, et n'hésite pas à lui montrer son dédain pour elle.
De son côté, Hitomi, qui réagit toujours en réponse au comportement qu'on tient face à elle (comme on le voit avec Allen et Van), se laisse prendre au jeu d'une rivalité dont elle ne comprend même pas la cause.
Enfin, Van et Allen.
Certes, l'opposition est plus ténue que dans l'épisode précédent, Van sachant faire preuve de sagesse et de recul. Et s'il y a quand même une certaine opposition entre le concept de chevalier et de samurai, Allen résume l'importance du samurai en disant à Van qu'un vrai samurai donne sa vie pour en sauver d'autres. En tant que chevalier, Allen privilégie la réflexion à l'action, mais le chevalier partage avec le samurai la dévotion à sa cause, à sa condition première de protecteur.

Non, la véritable opposition ici entre les deux jeunes hommes se fait en fait plutôt sur la façon qu'ont chacun d'entre eux de se comporter face à Hitomi, ainsi que la façon dont Hitomi se comporte avec eux.
Allen agit en gentilhomme, parlant toujours de manière posée avec la jeune fille, la traitant comme une princesse, ce qui ne manque pas de la flatter, jusqu'au point où elle ne sait plus où elle en est de son amour pour Amano. Coeur d'artichaut ? Et ce n'est que le début ! -_-
Van, lui, se comporte de manière plus directe, brusque, avec Hitomi, ou même Merle. Il ne montre aucune galanterie et dit les choses telles qu'elles sont. Lorsqu'il parle, il le fait sans ambages et vient directement au but. Il n'est de plus pas très loquace et peut paraître insensible au premier abord.
De fait, Hitomi n'est pas très tendre avec lui et sous-estime souvent son empathie.


Un épisode très posé, prélude avant la tempête ! A suivre !
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"

====

"le flood n'est pas un style" Cool

Akiko
Back to top
Fëanor Curufinwë


Offline

Joined: 23 Nov 2014
Posts: 946
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Wed 4 Mar - 12:16 (2015)    Post subject: Vision d'Escaflowne Reply with quote

Tenkû no Escaflowne
Episode 5
Kyôdai no kokuin
Le Sceau de la Fraternité


"Mon... frère ?"


Attention chérie, ça va spoiler !!


Alors qu'ils fuient le fort en feu avec le Croisé, un vaisseau volant d'Astria, Allen et ses hommes sont rattrapés par la troupe de Dilandau. Van décide de les éloigner du vaisseau en utilisant la fonction volante d'Escaflowne, pour protéger Merle et Hitomi. Le Guymelef prend alors l'apparence d'un dragon, ce même dragon dont parlait peut-être Dornkirk, menace pour l'empire Zaïbacher.
Van est fait prisonnier par Dilandau, et retrouve dans la forteresse volante de l'empire une connaissance, Folken, qui n'est autre que son frère, qu'il croyait mort des années plus tôt, en combattant le dragon lors du rite de Fanelia.
Hitomi propose à Allen d'utiliser son don de voyance pour repérer l'emplacement de la forteresse volante. Face au scepticisme d'Allen, Hitomi décide de lui prouver ses talents en dévoilant son passé grâce à ses cartes.
Une fois la preuve faite, le groupe d'Allen réussit à trouver la forteresse et lance l'assaut.

La carte de l'épisode représente le Jugement (et non la Justice, comme cela a été traduit dans la Vostfr). Selon Hitomi il s'agit de la carte du châtiment. Elle la tire pour Allen, lui annonçant qu'il retrouvera un jour son père, pour qui il nourrit un certain ressentiment.
Dans les faits, le Jugement représente surtout l'imprévu, la nouveauté, l'action, mais aussi la seconde chance, la rédemption. Tout cela peut aussi s'appliquer à Van et ce qui lui arrive dans cet épisode, notamment ses retrouvailles fraternelles.

Folken est la révélation de cet épisode ! Un personnage de contrastes, comme on l'a pu déjà remarquer dans les épisodes précédents, avec Dilandau (qui ici prend des allures de fou furieux, maintenant obnubilé par une seule personne, Van). Mais ici il dévoile encore un peu plus de sa complexité, lorsque l'on apprend une infime partie de son passé, ainsi que son lien avec Van.
A la manière de Dark Vador face à Luke Skywalker, il propose à son frère de rejoindre sa cause, celle de l'empereur Dornkirk, afin de construire une ère nouvelle.

Un épisode rempli d'action, avec quelques révélations. A noter aussi que l'on découvre également le principe qui fait voler tous ces vaisseaux dans ce monde d'Heroic-Fantasy, les pierres flottantes !
Il faut ici souligner une fois de plus la très grande qualité de la BO de cette série, une orchestration symphonique qui embellit des scènes pourtant déjà magnifiques à la base.

_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"

====

"le flood n'est pas un style" Cool

Akiko
Back to top
Fëanor Curufinwë


Offline

Joined: 23 Nov 2014
Posts: 946
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Thu 5 Mar - 12:56 (2015)    Post subject: Vision d'Escaflowne Reply with quote

Tenkû no Escaflowne
Episode 6
Sakubô no miyako
La Cité des Intrigues


"Le Folken de Fanelia est mort. Ce jour-là. Je suis mort le jour où le dragon m'a arraché le bras."


Après la réussite de l'opération sauvetage de Van, le Croisé arrive à la capitale d'Astria, Pallas. Sur place, le roi Aston ordonne à Allen Schezar de lui livrer Van Fanel et Escaflowne.
En effet, Folken est déjà sur place, et déclare que Van et Fanelia étaient les premiers agresseurs. Soucieux de la relation d'Astria avec Zaïbacher, le roi a décidé de collaborer malgré les avertissements d'Allen.

Van retrouve son frère près du marché de Pallas et lui demande pourquoi il a rejoint l'empire Zaïbacher. Sans détour, il lui répond que le Folken qu'il a connu n'est plus et qu'il cherche dorénavant à mettre fin au destin de guerre et de massacre du monde, avec l'aide de Dornkirk.
De son côté, Hitomi pressent l'imminence d'un danger sur Van.

La carte du jour représente la Justice. Aux tarots, elle représente la justice dans son sens naturel, c'est-à-dire les conséquences de ses actions. En ce sens, on peut penser à l'obsession de Dilandau pour Van après leur combat. Elle représente aussi l'honnêteté, une prise de décision. Et là, on peut la rapprocher de Folken, lorsqu'il explique ses agissements à son frère, et qu'il lui explique son choix de vie actuel.


Avec l'arrivée à Pallas, c'est un nouveau décor et une nouvelle influence qui nous sont proposés.
La capitale d'Astria, Pallas, est située en bord de mer, et son architecture, ainsi que la façon de s'habiller de la population, de la garde et du roi Aston rappellent fortement la Venise de la Renaissance.


Mirana fait ci sa première apparition. Cette jeune princesse ne cache aucunement son intérêt pour Allen, qui de son côté n'arrête pas de jouer les séducteurs auprès de Hitomi.
Allen se confronte ici également à la politique, avec le roi Aston, soucieux avant tout de maintenir une entente cordiale avec l'empire Zaïbacher.
Face à Allen, Folken nous montre ici un visage bien moins chaleureux que lorsqu'il est en présence de son frère. Malgré le souvenir qu'a Mirana du grand frère de Van, celui d'une personne au sourire bienveillant, c'est ici à un représentant de Zaïbacher froid et au regard implacable qu'a affaire Allen. Étonnant contraste avec le visage qu'il présente et le discours qu'il tient par la suite à son frère.

Cet épisode calme le jeu, ou presque ! L'obsession de Dilandau à l'égard de Van ne semble pas s'être calmée, et va même jusqu'à s'étendre... à Hitomi ?
A suivre !
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"

====

"le flood n'est pas un style" Cool

Akiko
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    MANGA COMICS CITY Forum Index -> MANGA COMICS CITY -> Anime & Animation All times are GMT + 1 Hour
Goto page: 1, 2, 3, 4  >
Page 1 of 4

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group