MANGA COMICS CITY Forum Index

MANGA COMICS CITY
Tu as une âme de geek ? Alors ce forum est fait pour toi. N'attends plus, viens nous rejoindre.

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Princesse Kaguya

 
Post new topic   Reply to topic    MANGA COMICS CITY Forum Index -> MANGA COMICS CITY -> Anime & Animation
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Yupa


Offline

Joined: 26 Nov 2014
Posts: 725
Localisation: Paris
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Tue 10 Mar - 18:37 (2015)    Post subject: Princesse Kaguya Reply with quote

 
  L'histoire de la Princesse Kaguya est bien connue au Japon, mais comme elle fait partie d'une légende plus ample, le Taketori monogatari, "Histoire du Coupeur de Bambous", probablement le plus ancien récit japonais (vers le 7ème siècle), d'abord transmis oralement, il comporte plusieurs variantes ; le film de Takahata peut donc jouer là-dessus.


  ATTENTION, JE SPOILE !
  Un point intéressant bien que tout à fait intempestif est le design "primitif", brut de crayonné en 2 D, les couleurs mises image par image à la main. On n'est pas loin, on est tout proche, on est carrément dans la technique "rough" de certains courts métrages d'Art et d'Essai qui ne peuvent se payer ou qui refusent le lisse et les aplats de couleurs dits "commerciaux". Le bon côté, c'est une certaine adéquation au sujet archaïque, et la beauté de plusieurs décors aquarellés très esthétiques (un peu répétitifs tout de même) ; ils évoquent clairement les e-maki (rouleaux peints) de l'ère Heian. Le mauvais côté, c'est parfois l'impression de manque de soin, d'effort minimal, et aussi de raideur ; je parlerais même de manque de grâce dans les visages en gros plan.
   Dans la version de la légende que je possède, c'est Kaguya elle-même qui impose d'emblée à ses 5 prétendants nobles la recherche de 5 objets mythiques impossibles à trouver ; ici ce sont eux qui d'abord comparent sa beauté à ces 5 trésors rarissimes ( absurdement puisqu'ils ne peuvent la voir), et elle les prend au mot, leur demandant de les rapporter. C'est plus spirituel, certes. 
   Par ailleurs, Takahata s'écarte de la légende en inventant une histoire de complicité pré-amoureuse de la petite fille à la campagne avec un garçon très simple et rustre, qu'on retrouve à la ville en jeune voleur (par pauvreté) plus tard, puis plus tard encore, travailleur rural retourné à la glèbe, marié et père.
 Cet "amour véritable" fortement ressenti par Kaguya s'oppose à celui, artificiel, des nobles envers elle - excepté l'un d'eux plus sincère - et s'ajoute chez elle à sa profonde nostalgie de la vie toute simple de la campagne. Fallait s'y attendre avec Takahata  Wink .
  Du coup, c'est le père adoptif qui endosse le rôle ingrat de mener une très forte pression sur Kaguya pour en faire une princesse, contre son gré (la mère adoptive est plus compréhensive), alors que dans la légende elle trouve sa mise sur un piédestal de gloire plutôt normale.  Que l'Empereur du film ne soit qu'un libidineux qui veut l'ajouter à son harem est peut-être réaliste, mais absent de la légende, qui suggère en lui un personnage romantique et respectueux (il le devient, mais par force).
  La fin montre le Bouddha en personne dans la "raigo", la descente des cieux avec les apsara, or la légende est antérieure au bouddhisme et parle seulement des "êtres célestes".


   Un film assez bizarre, sans grand succès au Japon et cela se comprend un peu. C'est un mélodrame bien peu mouvementé, voire passablement ennuyeux (on pique du nez par moments, pas moi mais quelqu'un que je ne dénoncerai pas...), de technique archaïsante ; d'autre part, la morale paysanne chère à Takahata en constitue clairement le message (Kaguya dit avec ravissement à Sagamaru le rustique travailleur qu'avec lui elle aurait été heureuse). Je partage le point de vue de nombreux Japonais, et n'oublions surtout pas les Japonaises : la campagne, elle est surtout agréable vue de la ville, et en séjours pas trop longs ; quant à y vivre réellement, c'est à dire à y bosser et à s'y ennuyer.... Neutral
_________________
"La seule adoption de l'enfermement des femmes en sérails nous rendrait en peu de temps barbares, et la seule libération des femmes du carcan qu'elles subissent ferait passer les barbares à la civilisation." (Charles Fourier, 1808)
Back to top
Publicité






PostPosted: Tue 10 Mar - 18:37 (2015)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    MANGA COMICS CITY Forum Index -> MANGA COMICS CITY -> Anime & Animation All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group