MANGA COMICS CITY Forum Index

MANGA COMICS CITY
Tu as une âme de geek ? Alors ce forum est fait pour toi. N'attends plus, viens nous rejoindre.

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Mamoru Hosoda
Goto page: <  1, 2
 
Post new topic   Reply to topic    MANGA COMICS CITY Forum Index -> MANGA COMICS CITY -> Anime & Animation
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Yupa


Offline

Joined: 26 Nov 2014
Posts: 725
Localisation: Paris
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Tue 19 Jan - 22:14 (2016)    Post subject: Mamoru Hosoda Reply with quote

  Les clins d'oeil du film sont sans doute multiples, mais il est difficile de ne pas remarquer ceux à la saga de Son Goku, avec le Seigneur Lapin, et aussi les deux personnages très présents en tant qu'adjuvants du héros, le moine-cochon et le singe à tenue un peu chinoise.
  Le centre-ville de Tokyo est assez peu caractérisé il me semble, toutefois on s'attarde beaucoup vers la fin sur la magnifique toiture du Grand Stadium, par le célèbre architecte Kenzo Tange (1960).
Back to top
Publicité






PostPosted: Tue 19 Jan - 22:14 (2016)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Akiko


Offline

Joined: 27 Nov 2014
Posts: 295
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Wed 20 Jan - 17:47 (2016)    Post subject: Mamoru Hosoda Reply with quote

Comme mes camarades, j'ai beaucoup aimé Bakemono no Ko. Techniquement, musicalement, sur tous les plans de la réalisation en fait, c'est magnifique. Pour moi, Hosoda vole très haut au-dessus de tous les autres réalisateurs de japanime, et ce depuis un petit paquet d'années. On retrouve dans ce film l'énergie que j'ai adoré dans Summer Wars, l'humour, un brin de délire, et surtout un souffle épique.
Bref, il faut aller le voir, car c'est un nouveau monument made in Hosoda.

Pour pinailler un peu, je dirai que Summer Wars reste cependant mon film préféré du monsieur ; Bakemono no Ko aurait été absolument PARFAIT sans sa dernière partie. J'ai trouvé l'histoire de la baleine un brin too much, même si Ichirôhiko y confirme son statut de personnage hyper charismatique. *_* Surtout, même si je comprends l'envie de Hosoda ne pas se contenter d'une histoire facile, j'aurais préféré une fin entièrement flamboyante.
Le sacrifice de Kumatetsu a beau être beau, il me laisse un goût triste, de même que la « réinsertion » de Kyûta dans le monde ordinaire. Et puis, que devient l'héritage de Kumatetsu s'il ne transmet pas ses techniques ?


J'ai adoré retrouver dans Bakemono no Ko la même ambiance que dans un autre titre dont je suis fan, Noragami. Les deux baignent dans le même bain de mythologie shinto sur fond de fantasy urbaine. Pour rappel, Noragami suit les aventures d'un dieu SDF, Yato, qui a l'apparence d'un jeune en jogging. Il combat avec son shinki (arme divine), un sabre renfermant l'âme d'un adolescent, Yukine.

On retrouve dans les deux œuvres la même impression que le monde des dieux se trouve à notre portée, au cœur même de la ville. Les deux sont bourrés d'humour tout en conservant un fond plus sombre avec des personnages très seuls.
A la lumière de Noragami, certaines séquences de Bakemono no Ko prennent un sens supplémentaire comme le passage hyper important où Kumatetsu donne son nom à Kyûta. On retrouve aussi la même idée de faiblesse des humains par rapports aux être fantastiques, mais aussi l'attachement de ces derniers envers eux.
La ressemblance entre Yato et Kumatetsu est évidente, l'un et l'autre étant voué à la disparition car ils n'ont pas de fidèle/disciple.
Ainsi, lorsque Kumatetsu parvient à se réincarner, à survivre littéralement dans le cœur de Ren, c'est en vérité une grande victoire ! Notez que dans Noragami, l'âme d'un humain sert de sabre au dieu Yato ; dans Bakemono no Ko, Kumatetsu (la Bête) devient le sabre de l'humain.


Pour finir, avant que Yato n'attache à lui l'âme de Yukine en lui attribuant un nom, celui-ci errait dans une rue, près d'un boîte aux lettres. Sa forme ne vous rappelle rien ? Very Happy
Même s'il n'est pas dit que la boule de poils accompagnant Ren est sa mère, le film le suggère à plusieurs reprises.




_________________
COOL ! COOLER ! COOLEST !
Back to top
Yupa


Offline

Joined: 26 Nov 2014
Posts: 725
Localisation: Paris
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Thu 21 Jan - 14:47 (2016)    Post subject: Mamoru Hosoda Reply with quote

Akiko wrote:
Comme mes camarades, j'ai beaucoup aimé Bakemono no Ko. Techniquement, musicalement, sur tous les plans de la réalisation en fait, c'est magnifique.




 Bakemono no Ko aurait été absolument PARFAIT sans sa dernière partie. J'ai trouvé l'histoire de la baleine un brin too much, même si Ichirôhiko y confirme son statut de personnage hyper charismatique. *_* 


, tout

 
 



   Ha ha, la boule blanche ! Je lui trouve un trop petit rôle peut-être (bien qu'habile) dans "Bakemono no Ko". A part cela, bien d'accord avec toi Akiko, y compris un peu too much la baleine comme je vous le disais en sortant ! 
   Faudra que je voie "Summer Wars" un de ces jours. 
Back to top
Akiko


Offline

Joined: 27 Nov 2014
Posts: 295
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Thu 21 Jan - 16:58 (2016)    Post subject: Mamoru Hosoda Reply with quote

Yupa wrote:
Faudra que je voie "Summer Wars" un de ces jours. 


Je te le recommande chaleureusement, il est super.
Au fait, re-merci pour le flyer ! Very Happy

Pendant le film, tu as évoqué que Kumatetsu faisait référence à un ours de la mythologie shinto, c'était quoi déjà ? (ours d'argent ?) Comme je ne le connais pas, cela m'intéresserai de faire quelques recherches.
_________________
COOL ! COOLER ! COOLEST !
Back to top
Yupa


Offline

Joined: 26 Nov 2014
Posts: 725
Localisation: Paris
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Thu 21 Jan - 18:31 (2016)    Post subject: Mamoru Hosoda Reply with quote

 "Kuma tetsu" = ours de fer. Je pense que c'est surtout une allusion à sa force ; je vais vérifier dans mes vieux gros dicos de mythologie, souvent plus détaillés que les éditions modernes, mais peut-être est-ce une référence au grand et suprême dieu-ours des primordiaux habitants du Japon, les Aïnous. Comme ce peuple, les ours furent peu à peu refoulés dans l'île du Nord, Hokkaido (et désormais protégés).
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    MANGA COMICS CITY Forum Index -> MANGA COMICS CITY -> Anime & Animation All times are GMT + 1 Hour
Goto page: <  1, 2
Page 2 of 2

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group